Kwango: plusieurs détenus meurent de faim dans la prison centrale de Kenge

Kwango: plusieurs détenus meurent de faim dans la prison centrale de Kenge

Deux détenus sont morts de faim dans la nuit de lundi à mardi 18 août à la prison centrale de Kenge, chef-lieu de la province du Kwango. Selon le Directeur de la prison de Kenge, Noél Sala, les deux détenus morts ont passé de nombreux jours sans rien manger, car il n’y a pas de nourriture dans cette maison carcérale.

Depuis le début de l’année en cours, poursuit-il, ce centre de rééducation n’a bénéficié d’aucun subside du gouvernement central, les prisonniers ne vivent que de la générosité de bons samaritains.
Il ajoute qu’en plus de ces deux décés, il y a encore des détenus qui sont malades et manquent des soins médicaux appropriés. Noél Sala demande donc au gouvernement central de prendre ses responsabilités en mains.

Pour sa part, le coordonnateur de la société civile du Kwango, Lucien Lufutu déplore cette situation.

Selon lui, ce n’est pas normale que les congolais puissent mourir de la sorte dans leur propre pays sans qu’on ne puisse leur garantir le minimum de droits, notamment le droit à la santé, le droit à la vie. Il en appelle donc à plus de responsabilité de la part des autorités compétentes.

La prison centrale de Kenge compte à ce jour près de 115 détenus dont sept femmes et deux mineurs, mais, a la capacité d’accueil d’au moins 35 détenus, a rappelé le Directeur de cette maison carcérale.

(Avec Radiookapi.net)