RDC: le déplacement confidentiel à l’étranger du président Tshisekedi suscite des questions

RDC: le déplacement confidentiel à l’étranger du président Tshisekedi suscite des questions

Où est le président congolais Félix Tshisekedi ? Cela fait presque une semaine que le chef de l’État n’est pas apparu en public, suscitant spéculations et confusions. Dimanche 7 avril, la présidence a indiqué que le dirigeant congolais était en voyage : « un déplacement à l’étranger pour des dossiers urgents », a indiqué sa porte-parole Tina Salama. Depuis cette communication, aucune information ne circule, ce qui fait parler à Kinshasa.

Tout commence avec un double couac pendant le week-end. Premier acte : dimanche 7 avril au matin, l’Agence congolaise de presse (ACP), organe officiel du pays, publie un message sur son compte X (ex-Twitter) pour annoncer le départ du pays du président pour Paris. Pourtant, si le président Félix Tshisekedi a bien un voyage prévu à Paris, ce n’est pas avant la fin du mois d’avril. L’ACP efface son tweet, mais la nouvelle d’un déplacement a déjà fait le tour de la Toile.

Deuxième acte : toujours le 7 avril, la télévision publique belge francophone diffuse son journal de 13 heures. Le journaliste de la RTBF qui couvre les commémorations à Kigali pour le 30e anniversaire du génocide des Tutsis au Rwanda y annonce en direct la présence de Félix Tshisekedi. Dans le contexte des tensions entre le Rwanda et la RDC, cette information fait tout de suite le buzz. Pourtant, sur place, aucun autre journaliste n’est en mesure de la confirmer : personne n’a vu le président congolais, et il n’apparait pas sur les images des commémorations.

Mais l’information devient crédible en raison du message erroné de l’ACP du matin. Les services de communication de la présidence congolaise sont donc sollicités. Et c’est un démenti qui vient assez rapidement. La porte-parole de Félix Tshisekedi, Tina Salama, publie sur les réseaux sociaux le message : « Le Président de la République Félix Tshisekedi n’a pas fait le déplacement à Kigali pour participer à la commémoration du génocide, contrairement à ce qui a été diffusé sur la RTBF. Il effectue plutôt un déplacement à l’étranger pour des dossiers urgents liés au pays. »

À 19 heures, dans son édition du soir, la RTBF fait marche arrière et reconnaît une erreur de la part de ses équipes.

L’avion présidentiel stationné à Bruxelles suscite des rumeurs

Quasiment une semaine plus tard, la destination du chef de l’État reste toujours un mystère. C’est une information confidentielle qui n’a pas été communiquée à la presse. Il n’est pas apparu en public depuis samedi 6 avril au soir, lors de la cérémonie de réconciliation des communautés Téké et Yaka, à la cité de l’Union africaine à Kinshasa. Les tensions entre les deux communautés avaient été à l’origine d’un conflit dans la province du Mai-Ndombé.

Si sa localisation reste secrète, il n’y pas plus d’information non plus sur les « dossiers urgents » évoqués par Tina Salama dans son message. Des sources proches de la présidence confirment bien que le président n’est ni à Paris ni à Kigali, qu’il va bien et qu’il sera de retour à Kinshasa ce week-end du 13-14 avril.

L’avion présidentiel, que l’on peut suivre comme tous les avions sur les sites spécialisés dans le traçage, est stationné à Bruxelles depuis dimanche 7 avril dans l’après-midi. Mais cette donnée est à prendre avec des pincettes : il arrive que son avion se déplace sans le président, notamment pour faire une maintenance ou une révision. On ne peut pas en déduire que le chef de l’État est forcément à proximité.

(Avec Rfi)