RDC/Révision Constitutionnelle: le général Faustin Munene met en garde Joseph Kabila

RDC/Révision Constitutionnelle: le général Faustin Munene met en garde Joseph Kabila

munene1Après la messe de la Majorité présidentielle à Kingakati, le week-end passé, présidée par Joseph Kabila qui a porté sur le débat de la révision constitutionnelle, c’est le tour du général Faustin Munene, leader de l’Armée de Resistance Populaire (ARP), opposant farouche au régime de Kinshasa qui sort de son silence.

Dans une déclaration musclée rendue publique par le Directeur de cabinet de l’ARP (Armée de Resistance Populaire) et Porte-parole du général Benoit-Faustin Munene, relative à la situation politique d’actualité en République démocratique du Congo, le général Benoit-Faustin Munene met en garde Joseph Kabila et son régime pour ses manœuvres politiciennes de procéder à la falsification de la constitution pour se pérenniser au pouvoir.

Le leader de l’Armée de Resistance Populaire (ARP), considère, sans ambages, que Joseph Kabila constitue un obstacle à la promotion de la Démocratie et des Droits humains, à l’Alternance politique pacifique et à la stabilité de l’Etat et ses institutions républicaines en République démocratique du Congo.

A (RE)LIRE: RDC/Exclusif: le Gouvernement de cohésion nationale, un non-événement, selon l’ARP

Le général Benoit-Faustin Munene dénonce les manipulations et intoxications de pouvoir de Kinshasa qui affirment que des contacts directs et pourpalers sont engagés avec l’ARP et lui-même en vue d’un gouvernement d’union nationale. Il récuse toute idée et démarche de collaboration avec le régime de Joseph Kabila qu’il qualifie de dictatorial caractérisé par des coups d’Etat constitutionnels permanents, l’intolérance politique, la non reconnaissance de l’opposition, la prise en otage des institutions nationales, des violations flagrantes des droits humains, etc…

En revanche, le général Benoit-faustin Munene déclare favorable au Dialogue national inclusif pour libérer les institutions nationales de l’emprise de la dictature, au regard des réalités politiques et de l’intérêt supérieur de la nation congolaise.

A (RE)LIRE: RDC : les «concertations nationales» sont une stratégie pour légitimer Joseph Kabila, selon l’ARP

Pour l’ARP, le Dialogue national inclusif demeure une option crédible, radicale et non négociable pour sortir le pays de la crise politique qui le déchire depuis les élections de 2011 vivement contestées et rejetées par la communauté nationale et internationale.

Avec Congotribune

Lire l’intégralité de la déclaration

République Démocratique Du Congo
ARMEE DE RESISTANCE POPULAIRE
Cabinet du Commandant en Chef

DECLARATION RELATIVE A LA SITUATION POLITIQUE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

L’Armée de Resistance Populaire (ARP) suit avec attention et intérêt la situation politique en République démocratique du Congo depuis les élections-mascarade de 2011.

L’Armée de Resistance Populaire (ARP) dénonce avec fermeté toutes les manœuvres politiciennes du régime de Kinshasa, un régime dictatorial caractérisé par des coups d’Etat constitutionnels permanents, l’intolérance politique, la non reconnaissance de l’opposition, la prise en otage des institutions nationales, les violations flagrantes des droits humains, etc…

L’Armée de Resistance Populaire (ARP) dénonce les manipulations et intoxications du gouvernement de Kinshasa et met en garde tous les inciviques et aventuriers politiques du régime de Joseph Kabila qui prétendent, à leur risque et péril, être en contact avec l’ARP et plus particulièrement avec son leader le général Benoit-Faustin MUNENE et affirment avoir des pourparlers avec lui en vue d’un prétendu «gouvernement d’union nationale».

L’Armée de Resistance Populaire (ARP) dément fermement tout contact ou toute démarche avec le pouvoir illégitime et illégal de Kinshasa et rejette catégoriquement toute idée d’un gouvernement d’union nationale et toutes les mascarades politiques avec et sous Joseph Kabila, coupable de haute trahison nationale.

Joseph Kabila, après avoir épuisé toutes les stratégies de recours politiques possibles, s’époumone avec sa Majorité présidentielle fictive à falsifier la constitution pour se pérenniser au pouvoir, constitue un obstacle à la promotion de la Démocratie et des Droits humains, à l’Alternance politique pacifique et à la stabilité de l’Etat et ses institutions républicaines en République démocratique du Congo.

Pour servir la nation et le peuple congolais, l’Armée de Resistance Populaire (ARP) déclare favorable pour le Dialogue National Inclusif en République démocratique du Congo pour sortir le pays de la crise politique qui le déchire depuis les élections-mascarade de 2011, vivement contestées et rejetées par la communauté nationale et internationale.

La position de l’Armée de Resistance Populaire (ARP) pour le Dialogue National Inclusif est ferme et non négociable, au regard des réalités politiques actuelles et de l’intérêt supérieur de la nation congolaise.

Fait à Paris, le 26 août 2014

Pour le Commandant en Chef de l’Armée de Resistance Populaire (ARP)

Me Michel Mutikila Kanama
Directeur de Cabinet et Porte-parole du général Benoit-Faustin MUNENE

 

Le logo de l'ARP du général Faustin Munene
Le logo de l’ARP du général Faustin Munene