RDC/Presse: le calvaire de Patrick Palata , le journaliste le plus longtemps détenu en RD Congo

Patrick Palata, journaliste de CCTV à Matadi.
Patrick Palata, journaliste directeur de Canal Congo Télévision (CCTV)

Patrick Palata, le directeur de Canal Congo Télévision (CCTV) est le journaliste le plus longtemps  détenu en prison en République démocratique du Congo, a affirmé dernièrement monsieur Tshivis Tshivuadi, secrétaire général de Journalistes en danger(JED) dans une interview accordée vendredi 3 mai aux antennes de RFI, à l’occasion de la Journée mondiale de liberté de la presse.

En effet, le journaliste Patrick Palata de Canal Congo Télévision (CCTV) a été arrêté et condamné en 2011 à vingt ans de prison par le tribunal militaire de garnison de Matadi, poursuivi dans l’affaire du général Faustin Munene où il est accusé d’avoir eu des contacts avec le général Faustin Munene et de participation à un mouvement insurrectionnel visant à renverser le régime de Joseph Kabila. Depuis, il a été transféré dans les geôles de la prison de Ndolo à Kinshasa où il croupit depuis plus de deux ans dans des conditions inhumaines. Les témoignages font état d’une dégradation remarquable de son état de santé.

Mais à l’ARP on rejette en bloc toutes les accusations et déclare ni connaître le journaliste, ni avoir un quelconque lien avec lui. Pour l’ARP, monsieur Patrick Palata de Canal Congo Télévision (CCTV) est victime d’une colomnie et d’un complot au sommet de l’Etat ayant pour objectif d’étouffer la liberté de presse, d’expression et d’opinion.

Contacté à ce sujet pour obtenir la réaction officielle de l’ARP, Maitre Michel Kanama, le Directeur de cabinet et Représentant personnel du général Faustin Munene a vaillamment dénoncé le régime de Kinshasa et exigé la libération sans délai du journaliste détenu en prison depuis le plus longtemps en République démocratique du Congo:

«Le régime de Joseph Kabila n’est pas à son premier forfait ; combien de journalistes et activistes des droits de l’homme ont-ils déjà été arrêtés ou assassinés en RDC et pour quel motif ? Le journaliste Patrick Palata de Canal Congo Télévision(CCTV), ni de près ni de loin, n’a jamais eu aucun lien avec le général Faustin Munene ou encore moins avec un seul de ses collaborateurs. L’ARP rejette catégoriquement ces accusations gratuites et grotesques d’une justice prise en otage par le pouvoir criminel et illégitime de Kinshasa.

Nous regrettons encore une fois et dénonçons les méthodes comiques du régime d’imposture de Joseph Kabila qui recourt aux mensonges grossiers pour manipuler l’opinion nationale et internationale, pour justifier les arrestations arbitraires, les graves violations de droits humains et des libertés indivividuelles ainsi que des rebellions qu’il ne cesse de fomenter dans l’est du pays pour créer la confusion afin de se maintenir au pouvoir.

Nous exigeons la libération sans délai de Patrick Palata de Canal Congo Télévision (CCTV), le journaliste congolais détenu en prison depuis le plus longtemps en République démocratique du Congo.

Heureusement qu’au jour d’aujourd’hui la vérité a éclaté au grand jour pour que le régime criminel dictatorial de Joseph Kabila n’espére encore à d’autres recours», a-t-il déclaré.