RDC: dans son message à la nation congolaise, Martin Fayulu décrète «2020 année de libération du Congo»

RDC: dans son message à la nation congolaise, Martin Fayulu décrète «2020 année de libération du Congo»

Une année, jour pour jour, après la tenue des élections en République démocratique du Congo, Martin Fayulu s’est exprimé sur tous les enjeux du pays. Se considérant jusqu’à ce jour comme le « Président de la République élu », la tête d’affiche de le coalition LAMUKA a lancé plusieurs messages à l’endroit du peuple congolais dans la soirée du lundi 30 décembre 2019, depuis son quartier général à Faden House.

L’ancien candidat président de la coalition Lamuka, Martin Fayulu s’est dressé lundi 30 décembre à la nation. Son discours qui était très attendu par une couche importante de la population, dont ses militants et sympathisants, a touché les différents secteurs de la vie nationale, qui selon sont au rouge.

Pour Martin Fayulu qui continue à se considérer comme le président élu, l’année 2020 est l’année de la libération de la République Démocratique du Congo (RDC).

Il considère qu’il n’y a jamais eu d’alternance au pays, car s’interroge-t-il « peut-on parler de l’alternance, du changement, lorsque les animateurs de toutes les institutions de la République, du président au bourgmestre, sont nommés par un individu ? … peut-on parler de l’alternance lorsque les populations du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Haut-Uélé, de l’ituri, du Haut-Katanga et d’ailleurs sont chaque jour massacrées comme par le passé ?[ »

Et d’ajouter  » Notre pays n’est pas géré ; il est livré aux méchants, aux personnes assoiffées du pouvoir et d’argent sans vision, ni valeurs « .

Par la même occasion, Martin Fayulu a exigé que la lumière soit faite sur le projet du parc agro-alimentaire de Bukanga Lonzo qu’il considère comme une vaste escroquérie, l’affaire 15 millions de décote sur la créance des sociétés pétrolières, l’affaire 200 millions qui oppose la Gécamines et la société Vantora, les procédures de passation et financement des marchés relatifs aux travaux de 100 jours… .

Martin Fayulu a demandé aux Congolais de se départir des distractions et de la légèreté dans la façon dont ils appréhendent les questions du pays. « Refusons d’être instrumentalisés. L’année 2020 marquera le 60ème anniversaire de l’avènement de notre pays comme nation indépendante et souveraine », a-t-il martelé.

De ce fait, Martin Fayulu décrète 2020, année de la libération du Congo et appelle le peuple à la vigilance.

Rappelons que le président Félix Tshisekedi devant le parlement réuni en congrès, avait prévenu que l’année 2020 sera l’année d’actions. Pour Martin Fayulu, cette sera une année de la libération de la RDC.

(Bakolokongo avec OuraganFm)