L’ARP au bord de l’implosion: le Secrétaire général Kasa-Vubu Ngimbi a démissionné

L’ARP au bord de l’implosion: le Secrétaire général Kasa-Vubu Ngimbi a démissionné

kasa-vubu_mervyn_arp_0Le Secrétaire général de l’ARP (Armée de Résistance Populaire) Mervyn Kasa-Vubu Ngimbi vient d’annoncer sa démission et celle de tous les membres du Comité exécutif ainsi que de la plupart des Délégués Représentants à l’extérieure de l’ARP. La lettre de démission qui date du 16 novembre et a été adressée au Président national de l’ARP général Faustin Munene ; elle a été remise officiellement à Londres au doyen du Bureau politique Omar Bakalandwa pour transmission. Cette démission du Secrétaire général intervient une semaine après celle de M.Michel Mutikila Kanama en qualité de Porte-parole et Directeur de cabinet du général Faustin Munene Président national de l’ARP, annoncée le samedi 12 novembre à Paris.

Démission en cascade

M.Kasa-Vubu a annoncé non seulement sa démission mais aussi celle de tous les membres de l’Exécutif de l’ARP, voire aussi de la plupart des délégués Représentants à l’extérieure selon la lettre de démission collective signée par l’intéressé et dont la rédaction de CongoTribune a pu se procurer une copie. Il revient d’après cette lettre que le Bureau politique qui a statué en session extraordinaire sur la démission du directeur de cabinet il ya quelques jours, avait partagé les raisons qui avaient motivé M.Michel Kanama de claquer la porte. L’on apprend des sources concordantes que même les partenaires de l’ARP ont approuvé les raisons qui ont conduit à cette démission. Le Bureau politique avait invité tous les cadres dirigeants de se prononcer immédiatement pour connaître l’issue de cette situation grave qui venait d’affecter le mouvement.

A (RE)LIRE: ARP: démission de Michel Kanama, directeur de cabinet du général Munene

C’est par rapport à cette instruction de l’organe exécutif suprême que le Secrétaire général a entrepris les consultations de son cabinet exécutif pour aboutir à la conclusion d’annoncer sa démission, une démission collective. Avec cette démission, M.Kasa-Vubu emporte avec lui tous les cadres des instances de commandement et vide toutes les structures de l’ARP de leur substance. L’on apprend par ailleurs que même la branche militaire s’organise dans le même esprit que l’exécutif, c’est-à-dire de changer de camp et faire bloc avec les membres de l’exécutif démissionnaires contre les antivaleurs de la philosophie de résistance.

La démission de M.Kasa-Vubu Ngimbi intervient quelques jours après celle du directeur de cabinet M.Michel Kanama qui dénonçait les pratiques et comportements de déviation, la prise en otage du leadership et des organes dirigeants par un groupuscule d’agents nuisibles qui agit au nom du général Faustin Munene sans être inquiétés. Décidément les observateurs avertis constatent déjà la descente aux enfers de l’ARP avec les démissions en bloc annoncées par celui qui était le patron de l’exécutif.

[pdf-embedder url= »https://www.bakolokongo.com/wp-content/uploads/2016/11/SKM_C364e16112018380.pdf » title= »skm_c364e16112018380″]