ARP: deux taupes sèment confusion et zizanie (Spécial ARP: intégralité)

ARP: deux taupes sèment confusion et zizanie (Spécial ARP: intégralité)
kinkuti_kobanda_anto
M. Kinkuti Théodore et Mme Kobanda Antoinette

M. Kinkuti Théodore et Mme Kobanda Antoinette sont les deux taupes qui ont été récemment recrutées à Paris par le directeur de cabinet du général Faustin Munene, puis nommées pour être enfin désavouées par la direction politique de l’ARP pour motif fondamental : l’ignorance de l’idéologie de la résistance, trafic d’influences et insubordination. Ces anciens cadres de l’ARP reprochent et accusent M. Michel Kanama d’être responsable de leur éjection injuste et le traitent de toutes les bêtes sauvages du monde et exigent sa démission. La rédaction de Bakolokongo est allée dans le sanctuaire de la résistance politico-militaire de l’ARP pour comprendre ce qui se passe réellement. Les choses ne sont pas aussi faciles dans cet univers de lutte contre le régime d’occupation de Kinshasa, comme l’on peut imaginer; les dessous de cartes sont compliquées et les vrais éléments de la vérité se cachent dans les profondeurs de la mer.

Le directeur de cabinet et porte-parole du général Faustin Munene a refusé catégoriquement de commenter ou se justifier sur les reproches et accusations portées contre lui par M. Kinkuti Théodore et Mme Kobanda Antoinette. Avec un sourire ironique il a lâché : «je ne cède pas à la provocation, les chiens aboient la caravane passe ; laissez les morts enterrer les morts».

Mais le secrétaire général de l’ARP M. Kasa-Vubu Ngimbi a été plus tranchant : «le bateau ARP ne peut pas chavirer à cause des prétentieux réactionnaires. M. Kinkuti Théodore et Mme Kobanda Antoinette ont été démis officiellement de leurs fonctions pour des fautes graves, ils n’ont aucune qualité ni grade pour parler l’ARP ; pour le reste c’est de la distraction, je vous demande de les ignorer définitivement».

Mais la rédaction de Bakolokongo a fouillé et récolté auprès des caciques de l’ARP les éléments qui justifient la confusion et la zizanie que créent M. Kinkuti Théodore et Mme Kobanda Antoinette à l’ARP. Tous ou presque réagissent de la même façon, affichent le même constat, même point de vue et même préoccupation que le secrétaire général. Décidément, la vérité est loin de tout ce que M. Kinkuti Théodore et Mme Kobanda Antoinette nous présentent. L’adage : «le mensonge vient précipitamment par l’ascenseur et la vérité arrive lentement par les escaliers» se confirme une fois de plus. Nous précisons que ce dossier riche en couleurs sera publié en deux ou trois parties.

Qui sont Kinkuti Théodore et Kobanda Antoinette

Recrutés et nommés respectivement secrétaire national à la communication et secrétaire générale adjointe, ils seront très vite évincés par le bureau politique de l’ARP qui n’a guère apprécié leur engagement et comportement.

Il suffit de bien regarder et déchiffrer leurs photos, les premières indications de réponse sautent naturellement, automatiquement aux yeux sans usage de microscope et sans recherche de renseignements : mesquins, narcisses, partisans convaincus de l’anarchie. Confusion, zizanie, querelle, nuisance, calomnie et mépris sont leurs premiers caractéristiques naturels apparents.

M. Kinkuti Theodore et Mme Kobanda Antoinette sont les deux taupes qui ont été recemment recrutées à Paris par le directeur de cabinet du général Faustin Munene, puis nommées pour être enfin désavouées par la direction politique de l’ARP pour motif officiel : l’ignorance de l’idéologie, trafic d’influences et insubordination. Il n y a pas que ça. Ces deux parachutés sont sociologiquement et foncièrement conflictuels et trouble-fêtes. Bref, Kinkuti Théodore et Kobanda Antoinette ne trouvent le plaisir et le goût de la vie que dans un environnement malpropre, corruptible, conflictuel : là où il y a la paix ils déclenchent la discorde et guerre, la où il l’unité ils sèment la division, la où il y a l’ordre ils sèment la confusion, zizanie et désordre… Très à l’aise et spécialistes des méthodes diaboliques pour diffamer et calomnier les justes lorsqu’ils voient leur agenda caché bloqué par le principe de transparence et de contrôle.

Qui est Kinkuti Théodore?

kinkuti_theo_1

Kinkuti Théodore, le qui connait tout

Le premier Kinkuti Theodore qui prétend être parent du général Munene est plus machiavélique que Machiavel lui-même, un prétentieux arrogant et flatteur habile qui vit au dépend de celui qui l’écoute comme le présente la photo. C’est un personnage qui joue le jeu de l’ennemi mais se présente pour un partisan de l’ARP et son Leader pour bien réussir sa mission. Derrière lui plusieurs mains du diable qui agissent en évoquant les mérites nostalgiques de Fanfan Longa, ancien secrétaire général qui a trahi l’ARP et Munene tambour battant et trompette. Voilà un escro qui regrette un autre et plaide pour son retour auprès de son «parent». Si seulement le pauvre savait ce qu’il faisait !

M. Kinkuti avait été proposé Secrétaire national par M. Michel Kanama le directeur de cabinet et porte-parole de Faustin Munene qui rejettera catégoriquement cette proposition. Mais sur insistance de son porte-parole qui souhaitait associer toutes les tendances pour la bonne coloration du mouvement, Faustin Munene acceptera sous réserve et condition capitale que l’ intéressé soit sous surveillance permanente exclusive du directeur de cabinet car il est un agent incontrôlable et nuisible. Michel Kanama avait été prévenu, il paie les frais de sa bonté, patience et tolérance. Son entourage parle même d’un homme habitué des situations difficiles.

En effet le chef de l’ARP qui connaissait bien cet agent avait bel et bien raison : quelques semaines à peine après sa désignation les premiers scandales ont éclaté (SCANDALE 1, SCANDALE 2)

M. Michel Kanama sera alors mis en épreuve et appelé à prendre ses responsabilités pendant que le Secrétaire général et le Président national prendront leur distance. L’affaire sera soumise et débattue au Bureau politique qui est l’organe exécutif suprême, une sorte de tribunal, pour trancher sur le sort du sulfureux secrétaire national aux sales habitudes à s’arroger des compétences et attributions. La décision du Bureau politique sera unanime et lourde de conséquence qui décide de le démettre de ses fonctions, l’interdire de parler et d’engager l’ARP et de le mettre à la disposition du Bureau politique.

Trafics d’influences et folie de grandeur

Le monsieur étant rusé, indiscipliné, arrogant qui rêve une mégalomanie imaginaire et prétend incarner une forte personnalité a persévéré dans son comportement de mépris de la hiérarchie. Il vente ses relations de 16 ans avec le général Munene qu’il trafique partout pour se donner de l’importance et arracher des avantages financiers de reconnaissance auprès des amis et soutiens de Munene à Paris ; il vente ses mérites d’un grand intellectuel, prétend connaître tout et être spécialiste en tout: communication, droit, économie, théologie, etc…

Il se lance dans l’interprétation erronée et abusive des textes statutaires et réglementaires. Il communique directement avec le chef à temps et contretemps pour revenir tenter de donner des instructions au Secrétaire général et autres instances, mais le directeur de cabinet l’agasse et lui fait ombrage lorsque tout le monde veut s’en référer administrativement. Il s’acharne, menace et intimide disqualifie et prône ses enseignements, il veut contrôler l’exécutif et surtout manipuler les instances de l’ARP sous couverture. Il insulte, diffame, médit et calomnie tout celui qui gène ces entrées mafieuses au nom de Faustin Munene devenu fond de commerce pour assurer son quotidien. Il associe quelques vrais parents biologiques naïfs du général Munene pour garantir les démarches de ses salles besognes. Selon nos sources, toutes les portes et fenêtres relatives à ces sales besognes ont été verrouillées par le Représentant légal plénipotentiaire de Faustin Munene qui a communiqué aux amis et partenaires de ce dernier les noms de vrais mandataires de l’ARP et son Leader.

Un sans papier de longues dates

Voilà la vraie raison de son agitation et acharnement contre le directeur de cabinet du président national de l’ARP. La décision de leur désaveu a été prise à l’unanimité par le bureau politique en concertation avec le président national de l’ARP. Assoiffé d’argent facile, tres malhonnête, décomplexé dans les démarches mafieuses, il vit à Paris depuis plusieurs années sans titre de séjour. Il a même pleuré et supplié Michel Kanama de lui établir les documents pour défendre son dossier de demande d’asile en France. Ce qui sera fait, mais à ce jour tous ces documents viennent d’être annulés, une lettre d’annulation a déjà été adressée à OFPRA avec copie à l’intéressé. Très maladroit, ingrat et margoulin M.Kinkuti est un prétentieux et flatteur qui vit au dépend de celui qui l’écoute. Son arme précieuse c’est prétendre être parent du général Munene pour assurer des entrées faciles et maladroites.

Michel Kanama et sa délégation recevant Mme Antoinette Kobanda dans un restaurant à Paris en avril 2016
Michel Kanama et sa délégation recevant Mme Antoinette Kobanda dans un restaurant à Paris en avril 2016
Michel Kanama et sa délégation recevant M. Theodore Kinkuti dans un restaurant à Paris en avril 2016
Michel Kanama et sa délégation recevant M. Theodore Kinkuti dans un restaurant à Paris en avril 2016
Michel Kanama et sa délégation recevant M. Theodore Kinkuti et Mme Antoinette Kobanda dans un restaurant à Paris en avril 2016
Michel Kanama et sa délégation recevant M. Theodore Kinkuti et Mme Antoinette Kobanda dans un restaurant à Paris en avril 2016

Très naïf, manipulable et cupide, il est celui qui a emmené Antoinette Kobanda à l’ARP, l’a présentée au directeur de cabinet et l’a mise directement en contact avec le numéro un de l’ARP alors que celle-ci n’était qu’une espionne infiltrée à la solde des ennemis de Munene et l’ARP conformément aux renseignements produits.

Faux membre de famille

Celui qui déclare et chante des bonnes mélopées être parent de Munene n’est qu’un simple individu comme tout le monde n’ayant aucun rapport avec la famille. Son prétendant parent qu’il appelle Grand Camarade l’a mis à nu et désarmé à la place publique devant les combattants résistants au cours d’une réunion populaire à Londres, mais il ne veut pas comprendre. Comme tout sorcier qui se respecte, il persiste et persévère dans sa mission d’infiltré qu’il aurait prêté serment. Il affirme que le projet du ministère des congolais de l’étranger est son œuvre. Etant sa conception, ce projet est une propriété privée à lui présentée à Joseph Kabila en 2006. Il regrette que Joseph Kabila l’a confiée à un autre congolais et pas à lui qui est et restera malgré ça le véritable ministre de ce fameux ministère comme s’il dénonçait une spoliation. Allez-y comprendre une personne ridicule qui confond le poulet et l’omelette.

Après la présentation de M. Kinkuti Théodore c’est le tour de présenter sa colistière Antoinette Kobanda.

Qui est Kobanda Antoinette?

La seconde Kobanda Antoinette, une dame d’apparence pieuse, prieure et sérieuse, mais un serpent à venin, nous confie un haut cadre de l’ARP. Après son recrutement, cette dame qui est devenue grande star de zizanie et confusion à l’ARP n’était jamais connue du public de l’ARP; elle a été présentée au directeur de cabinet  du président national de l’ARP par sieur Kinkuti Théodore. Elle sera vite propulsée Secrétaire générale adjointe sur proposition de Michel Kanama qu’elle tente de combattre aujourd’hui.

Les caciques du bureau politique s’en moquent aujourd’hui et confient avec satisfaction avoir déjoué un vaste complot orchestré par les ennemis qui a visé déstabiliser l’ARP et attenter à son leader au travers cette dame qui n’était qu’une espionne venue infiltrer pour détruire. Pour le Secrétaire général, la catastrophe a été évitée de justesse grâce à la vigilance populaire. Sieur Kinkuti, le naïf manipulable et cupide a été ciblé comme le passage le plus facile et sûr pour accéder à l’ARP et atteindre son leader Faustin Munene. Il faut reconnaître que les ennemis ont réussi leur première étape mais le suite est devenue du fil à tordre grâce à la vigilance des services de l’ARP et ses militants.

Espionne déguisée en combattante

kobanda_anto_402

Antoinette Kobanda, l’Espionne déguisée en combattante pour exploser l’ARP

Kobanda Antoinette est un agent dangereux et nuisible qui vient de très loin, alors très loin avec mission de discréditer et déstabiliser l’ARP, empêcher sa montée en puissance qui fait ombrage aux autres, nous confie le doyen du bureau politique. Elle est l’envoyée des forces du mal. La direction politique de l’ARP qui gère les renseignements a refusé de fuiter les informations sur les forces qu’incarne Antoinette Kobanda. Normal. Mais malgré les réserves de l’ARP, au lendemain de la publication de la première partie de cette enquête, grâce à la photo d’illustration à la une, le monde entier avait vite reconnu et a mis à nu cette dame, les témoignages et révélations avaient abondé à notre rédaction confirmant son appartenance aux forces ennemies du général Munene. Ce qui a irrité et motivé tous les organes de presse patriotique à relayer largement l’article de Bakolokongo dans le but de sensibiliser tous les compatriotes d’être vigilants et soutenir le combat de l’ARP. Une seule question était aux lèvres de tous les lecteurs : comment est-ce possible que l’ARP puisse tomber dans un pareil piège ?

Premier coup de théâtre : au lendemain de sa nomination visée par une notification du directeur de cabinet du président, alors que tout était bien convenu, Mme Kobanda Antoinette posera ses conditions dans son appartenance à l’ARP, que son nom et sa photo ne soient pas connus du public parce qu’elle a de la famille au Congo au risque d’être inquiétée, comme si les autres résistants, Faustin Munene le premier, n’avaient pas de famille au pays. Fourbe, hypocrite et intrigante, elle n’a jamais pris part aux activités de l’ARP ; elle boycotte toutes les réunions, n’a jamais suivi aucun séminaire idéologique, elle s’absente à toutes les activités alors qu’elle avait déclaré et rassuré être entièrement disposée, n’avait aucun empêchement. Elle n’a jamais manifesté l’intérêt de connaître l’ARP, son seul souci était d’entrer en contact avec le général Munene.

Les services de renseignements de la résistance se lanceront à la recherche de la vraie identité, vraie raison de cette réserve. Imaginez quelle peut être la raison si ce n’est d’avoir des parents dans le système du pouvoir d’occupation de Joseph Kabila. Une question que se posent les hauts cadres de l’ARP : pour quel objectif cette dame avait brusquement eu goût et envie de rejoindre l’ARP ? Les révélations sont accablantes.

Très rapidement elle entrera en contact directe avec Faustin Munene, à l’insu et grande surprise de tous les passages autorisés, toujours introduite par le naïf rusé Kinkuti Théodore qui lui donnera toutes les garanties d’être éternelle auprès du chef parce qu’il était «Ndeko ya Mokonzi»(le frère du chef). Elle commence alors par mépriser tout le monde à commencer par le Secrétaire général, elle méconnait le cabinet du président et tente de prendre la direction des affaires de l’ARP avec la bénédiction de sieur Kinkuti et quelques proches de la famille. Elle déclare dans un mail adressé à son titulaire qu’elle était intouchable et que tout le secrétariat général était sous son contrôle, aussi rien ne peut se faire sans passer par elle. Elle exige à tous les cadres de lui fournir CV et les informations sur leurs occupations, leurs pays et adresses de résidence. L’accumulation des fautes graves et surtout son apprentissage et lenteur dans l’assimilation des textes, l’intégration aux us et coutumes de la résistance, le narcisse exaspéré pareil à son parrain Kinkuti l’entraineront à la même sanction quelques jours plus tard.

Tel est pris qui croyait prendre

Dans un mail mis en ligne pour tenter de manipuler l’opinion antipatriotique, reconnaissant quelque part son éjection irréversible, elle réclame une lettre de licenciement mais ne sait pas à qui s’adresser. Comme si elle avait été embauchée dans une entreprise de fabrication de wax ou des produits de beauté. Preuve d’une ignorance outragée d’idéologie et de fonctionnement d’un mouvement de résistance, aveuglée par la mission diabolique d’attenter à la vie des patriotes qui militent pour libérer leur patrie.

Kobanda et Kinkuti se trouvent surpris car ils croyaient la mission qu’ils avaient acceptée à accomplir était une simple promenade de santé. Aujourd’hui ils pleurent leurs arrangements, bientôt ils auront des discussions où ils vont se renvoyer la responsabilité l’un et l’autre de l’échec cuisant pour finir par se régler des comptes. La suite de leur relation sera sombre, déclare un observateur.

Antoinette Kobanda est une taupe, une clandestine, une étrangère dans l’ARP comparable à un agent de Daesch ou Etat islamique qui débarque régulièrement quelque part dans le but de poser des bombes pour faire sauter une ville. Ironie du sort, les bombes ont explosé entre ses mains avant même qu’elles soient posées. Tel est pris qui croyait prendre dit-on, elle s’est mordu le doigt, s’entête et veut défier inutilement les instances de l’ARP. Quoiqu’il en soit les carottes sont cuites, le vin est tiré il faut le boire.

Bakolokongo enquête: Édition Spéciale ARP