ARP: deux taupes sèment confusion et zizanie. Qui sont Kinkuti Théodore et Kobanda Antoinette (deuxième partie)

ARP: deux taupes sèment confusion et zizanie. Qui sont Kinkuti Théodore et Kobanda Antoinette (deuxième partie)

kinkuti_kobanda_antoRecrutés et nommés respectivement secrétaire national à la communication et secrétaire générale adjointe, ils seront très vite évincés par le bureau politique de l’ARP qui n’a guère apprécié leur engagement et comportement.

Il suffit de bien regarder et déchiffrer leurs photos, les premières indications de réponse sautent naturellement, automatiquement aux yeux sans usage de microscope et sans recherche de renseignements : mesquins, narcisses, partisans convaincus de l’anarchie. Confusion, zizanie, querelle, nuisance, calomnie et mépris sont leurs premiers caractéristiques naturels apparents. A suivre…

Qui sont Kinkuti Théodore et Kobanda Antoinette

M. Kinkuti Theodore et Mme Kobanda Antoinette sont les deux taupes qui ont été recemment recrutées à Paris par le directeur de cabinet du général Faustin Munene, puis nommées pour être enfin désavouées par la direction politique de l’ARP pour motif officiel : l’ignorance de l’idéologie, trafic d’influences et insubordination. Il n y a pas que ça. Ces deux parachutés sont sociologiquement et foncièrement conflictuels et trouble-fêtes. Bref, Kinkuti Théodore et Kobanda Antoinette ne trouvent le plaisir et le goût de la vie que dans un environnement malpropre, corruptible, conflictuel : là où il y a la paix ils déclenchent la discorde et guerre, la où il l’unité ils sèment la division, la où il y a l’ordre ils sèment la confusion, zizanie et désordre… Très à l’aise et spécialistes des méthodes diaboliques pour diffamer et calomnier les justes lorsqu’ils voient leur agenda caché bloqué par le principe de transparence et de contrôle.

Qui est Kinkuti Théodore?

kinkuti_theo_1
Kinkuti Théodore, le qui connait tout

Le premier Kinkuti Theodore qui prétend être parent du général Munene est plus machiavélique que Machiavel lui-même, un prétentieux arrogant et flatteur habile qui vit au dépend de celui qui l’écoute comme le présente la photo. C’est un personnage qui joue le jeu de l’ennemi mais se présente pour un partisan de l’ARP et son Leader pour bien réussir sa mission. Derrière lui plusieurs mains du diable qui agissent en évoquant les mérites nostalgiques de Fanfan Longa, ancien secrétaire général qui a trahi l’ARP et Munene tambour battant et trompette. Voilà un escro qui regrette un autre et plaide pour son retour auprès de son «parent». Si seulement le pauvre savait ce qu’il faisait !

M. Kinkuti avait été proposé Secrétaire national par M. Michel Kanama le directeur de cabinet et porte-parole de Faustin Munene qui rejettera catégoriquement cette proposition. Mais sur insistance de son porte-parole qui souhaitait associer toutes les tendances pour la bonne coloration du mouvement, Faustin Munene acceptera sous réserve et condition capitale que l’ intéressé soit sous surveillance permanente exclusive du directeur de cabinet car il est un agent incontrôlable et nuisible. Michel Kanama avait été prévenu, il paie les frais de sa bonté, patience et tolérance. Son entourage parle même d’un homme habitué des situations difficiles.

En effet le chef de l’ARP qui connaissait bien cet agent avait bel et bien raison : quelques semaines à peine après sa désignation les premiers scandales ont éclaté (SCANDALE 1, SCANDALE 2)

M. Michel Kanama sera alors mis en épreuve et appelé à prendre ses responsabilités pendant que le Secrétaire général et le Président national prendront leur distance. L’affaire sera soumise et débattue au Bureau politique qui est l’organe exécutif suprême, une sorte de tribunal, pour trancher sur le sort du sulfureux secrétaire national aux sales habitudes à s’arroger des compétences et attributions. La décision du Bureau politique sera unanime et lourde de conséquence qui décide de le démettre de ses fonctions, l’interdire de parler et d’engager l’ARP et de le mettre à la disposition du Bureau politique.

Trafics d’influences et folie de grandeur

Le monsieur étant rusé, indiscipliné, arrogant qui rêve une mégalomanie imaginaire et prétend incarner une forte personnalité a persévéré dans son comportement de mépris de la hiérarchie. Il vente ses relations de 16 ans avec le général Munene qu’il trafique partout pour se donner de l’importance et arracher des avantages financiers de reconnaissance auprès des amis et soutiens de Munene à Paris ; il vente ses mérites d’un grand intellectuel, prétend connaître tout et être spécialiste en tout: communication, droit, économie, théologie, etc…

Il se lance dans l’interprétation erronée et abusive des textes statutaires et réglementaires. Il communique directement avec le chef à temps et contretemps pour revenir tenter de donner des instructions au Secrétaire général et autres instances, mais le directeur de cabinet l’agasse et lui fait ombrage lorsque tout le monde veut s’en référer administrativement. Il s’acharne, menace et intimide disqualifie et prône ses enseignements, il veut contrôler l’exécutif et surtout manipuler les instances de l’ARP sous couverture. Il insulte, diffame, médit et calomnie tout celui qui gène ces entrées mafieuses au nom de Faustin Munene devenu fond de commerce pour assurer son quotidien. Il associe quelques vrais parents biologiques naïfs du général Munene pour garantir les démarches de ses salles besognes. Selon nos sources, toutes les portes et fenêtres relatives à ces sales besognes ont été verrouillées par le Représentant légal plénipotentiaire de Faustin Munene qui a communiqué aux amis et partenaires de ce dernier les noms de vrais mandataires de l’ARP et son Leader.

Un sans papier de longues dates

Voilà la vraie raison de son agitation et acharnement contre le directeur de cabinet du président national de l’ARP. La décision de leur désaveu a été prise à l’unanimité par le bureau politique en concertation avec le président national de l’ARP. Assoiffé d’argent facile, tres malhonnête, décomplexé dans les démarches mafieuses, il vit à Paris depuis plusieurs années sans titre de séjour. Il a même pleuré et supplié Michel Kanama de lui établir les documents pour défendre son dossier de demande d’asile en France. Ce qui sera fait, mais à ce jour tous ces documents viennent d’être annulés, une lettre d’annulation a déjà été adressée à OFPRA avec copie à l’intéressé. Très maladroit, ingrat et margoulin M.Kinkuti est un prétentieux et flatteur qui vit au dépend de celui qui l’écoute. Son arme précieuse c’est prétendre être parent du général Munene pour assurer des entrées faciles et maladroites.

[gallery_bank type= »images » format= »thumbnail » title= »true » desc= »false » responsive= »true » display= »all » sort_by= »random » animation_effect= » » album_title= »true » album_id= »2″]

Très naïf, manipulable et cupide, il est celui qui a emmené Antoinette Kobanda à l’ARP, l’a présentée au directeur de cabinet et l’a mise directement en contact avec le numéro un de l’ARP alors que celle-ci n’était qu’une espionne infiltrée à la solde des ennemis de Munene et l’ARP conformément aux renseignements produits.

Faux membre de famille

Celui qui déclare et chante des bonnes mélopées être parent de Munene n’est qu’un simple individu comme tout le monde n’ayant aucun rapport avec la famille. Son prétendant parent qu’il appelle Grand Camarade l’a mis à nu et désarmé à la place publique devant les combattants résistants au cours d’une réunion populaire à Londres, mais il ne veut pas comprendre. Comme tout sorcier qui se respecte, il persiste et persévère dans sa mission d’infiltré qu’il aurait prêté serment. Il affirme que le projet du ministère des congolais de l’étranger est son œuvre. Etant sa conception, ce projet est une propriété privée à lui présentée à Joseph Kabila en 2006. Il regrette que Joseph Kabila l’a confiée à un autre congolais et pas à lui qui est et restera malgré ça le véritable ministre de ce fameux ministère comme s’il dénonçait une spoliation. Allez-y comprendre une personne ridicule qui confond le poulet et l’omelette.

A suivre… Demain: Qui est Kobanda Antoinette?