Vers une rencontre entre Vladimir Poutine et Kim Jong-un ?

Vers une rencontre entre Vladimir Poutine et Kim Jong-un ?

Le président russe a fait parvenir une invitation à son homologue nord-coréen en vue d’une rencontre. Le président russe a invité son homologue nord-coréen à un sommet qui doit avoir lieu les 13 et 14 septembre prochains.

La détente se poursuit. Après la rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un, c’est Vladimir Poutine qui entend rencontrer rapidement le dirigeant nord-coréen. Le président russe a adressé un message à Kim Jong-un dans lequel il se dit prêt à le rencontrer « à une date rapprochée », a fait savoir mercredi KCNA, l’agence officielle de la Corée du Nord. Vladimir Poutine avait déjà invité Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in au Forum économique de l’Est, prévu du 11 au 13 septembre à Vladivostok (est de la Russie).

Dans un message adressé au dirigeant nord-coréen à l’occasion de la Journée nationale de la libération, qui commémore au Nord la fin de la présence coloniale japonaise en 1945, le président russe a réitéré selon KCNA sa proposition de sommet. Selon le message repris par l’agence KCNA, Vladimir Poutine a assuré à Kim Jong-un être « prêt » à le rencontrer à « une date rapprochée pour discuter des questions urgentes liées aux relations bilatérales et aux questions importantes dans la région ».

Établir un dialogue bilatéral

Il a exprimé l’espoir de développer « la coopération réciproque et notamment la réalisation du projet tripartite », qui impliquerait aussi Séoul, selon l’agence. De son côté, Kim Jong-un a également adressé d’après KCNA un message au président russe, en relevant que les « puissantes racines » de leurs relations bilatérales plongeaient dans leur lutte commune contre le Japon pendant la guerre. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a confirmé à la presse l’envoi de ce message où Vladimir Poutine « a souligné son envie et sa volonté d’établir un dialogue » avec Kim Jong-un. Interrogé sur une éventuelle rencontre entre Vladimir Poutine et Kim Jong-un à Vladivostok, il a souligné que le Forum économique de l’Est « est ouvert à tous les dirigeants régionaux », tout en précisant qu’« aucune confirmation de [la participation de] Pyongyang n’a été reçue à ce jour ».

(Avec Afp)