Ukraine: l’armée en difficulté, la population se mobilise

poutine-porochenkoAlors que l’armée ukrainienne est en difficulté dans l’est du pays, la population se mobilise pour soutenir les troupes autant qu’elle le peut. De leur côté, les forces pro-russes sont aux portes de Marioupol, ville qu’elles comptent prendre dans les jours qui viennent.

En Ukraine, la télévision diffuse régulièrement des reportages sur les soldats et les volontaires engagés dans l’Est du pays. Force est de constater qu’ils sont souvent sous-équipés. Alors, à l’arrière, la population civile se mobilise. Des collectes de matériel ont lieu un peu partout : des gilets pare-balles, des lunettes à infrarouge, mais aussi des rations alimentaires sont acheminées vers le front par des volontaires.

Le soutien de Maïdan

Hier soir samedi, sur la place de l’Indépendance, à Kiev, occupée par les manifestants au début de l’année, se tenait un concert de soutien. Les passants étaient invités à écrire des lettres aux soldats, comme l’explique Roxana, une Ukrainienne du Canada.

« Je soutiens l’Ukraine, insiste-t-elle. Je suis venue ici sur le Maïdan pour soutenir les combattants. Je leur écrit que les Ukrainiens du Canada sont avec eux, qu’ils croient en leur victoire. On suit les évènements chaque jour. Et je suis sûre qu’on gagnera car l’Ukraine est une nation qui veut la paix ». Sur la place livrée aux badauds pendant le week-end, même les artistes de rue sont habillés aux couleurs de l’Ukraine, bleu et jaune. Et on se fait volontiers photographier devant les affiches à la gloire des soldats.

Les loyalistes en difficulté

Du côté de Marioupol en revanche, l’ambiance est beaucoup moins festive. Les rebelles pro-russes sont aux portes de la grande ville ukrainienne, située au bord de la mer d’Azov. C’est là que s’était repliée l’administration régionale de Donetsk. Les forces loyales à Kiev sont en difficultés. Les responsables militaires ukrainiens affirment d’ailleurs que des milliers de russes combattent aux cotés des séparatistes.

Le responsable séparatiste Alexandre Zakhartchenko annonce que ses troupes vont entrer prochainement dans Marioupol. Ce n’est plus, à ses yeux, « qu’ une question de jours ». La population a manifesté hier samedi son hostilité à la Russie et au président Poutine. La télévision ukrainienne a montré des volontaires creusant des tranchés, s’organisant pour défendre la ville. Mais ceux qui le peuvent ont pris la fuite.

Une grande chaîne de distribution a même mis la clef sous la porte et déménagé ses stocks. Et certains habitants ne sont pas hostiles aux séparatistes. Les forces ukrainiennes semblent en tout cas bien impuissantes, dans l’attente de renforts qui ne viennent pas.

L’appel de Porochenko

Plus au nord, à Ilovasïk, un bataillon était sous le feu des séparatistes. Un soldat joint par la télé ukrainienne parlait de dizaines de blessés et de nombreux morts. Le porte-parole de l’armée affirme que des blindés russes ont attaqué et détruit un village situé entre Louhansk et la frontière. Pour les autorités, les forces ukrainiennes ont les moyens de lutter contre les séparatistes, mais pas contre l’armée russe. C’est pourquoi le président Porochenko demande désormais aux Européens de lui fournir des armes.

RFI