RDC: Bantous et Pygmées signent un pacte de «non-agression»

RDC: Bantous et Pygmées signent un pacte de «non-agression»
AppleMark

Depuis décembre 2013, la province du Tanganyika dans le sud-est de la République démocratique du Congo est le théâtre de violences meurtrières entre Bantous de l’ethnie Luba et Pygmées de l’ethnie Twa. Au cœur de ces violences : la volonté des Pygmées de faire reconnaître leur droit à l’égalité avec les autres citoyens de la RDC. Mais leurs revendications se heurtent régulièrement au refus des populations bantoues de l’ethnie Luba sur le sujet.

Pour mettre fin à ces violences, se tenait cette semaine un important forum sur la paix et la réconciliation à Kalemie. Le Forum s’est achevé avec l’adoption ce vendredi 24 février de 32 recommandations. Les représentants des deux communautés ont signé un pacte de non agression en présence des autorités et de la société civile.
Un pacte de non-agression et deux symboles : un arbre de la paix a été planté et plus d’un millier de flèches ont été brûlées lors de la cérémonie.

Le forum recommande l’interdiction des flèches dont l’usage devrait être strictement réglementé. Autre résolution : le désarmement des miliciens, la lutte contre l’impunité, l’interdiction de l’esclavage, une meilleure intégration des Pygmées, dans les services publics, par exemple.

Benjamin Mulézi Wa Banzé, représentant des peuples autochtones dans la province du Grand-Katanga, regrette que la question foncière ne soit pas véritablement réglée. « Ce qui est important, c’est que le dialogue puisse se poursuivre, jusque dans les villages », souligne-t-il.

Pour un membre de la société civile qui a participé aux discussions, « ce forum est un signal fort, le début de quelque chose mais ce n’est pas une garantie. S’il n’y a pas de volonté réelle, cela ne marchera pas et ce ne sera qu’un forum de plus », explique-t-il.

Selon l’ONU, ces conflits entre Pygmées et Bantous ont fait 158 morts ces 6 derniers mois, une centaine de cas de viols. Plus de 230 000 déplacés en 2016.

rfi