Martin Fayulu devant la population de Lisala: le social des Congolais est médiocre

Martin Fayulu devant la population de Lisala: le social des Congolais est médiocre

Le social des Congolais est médiocre, a affirmé dimanche 30 janvier l’opposant Martin Fayulu, qui a bouclé sa visite de trois jours à Lisala dans la province de la Mongala. Lors de sa tournée, il a décrié « la mauvaise gestion du pays » et a désavoué l’actuel président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

A son arrivée, le vendredi dernier à Lisala, Martin Fayulu a aussitôt tenu un meeting au stade Matata sports. Après une minute de silence, en mémoire des victimes de l’insécurité dans l’Est du pays, il jugé de médiocre le social des Congolais, et particulièrement de la province de la Mongala.

Il a notamment évoqué la dégradation des routes, le manque d’eau potable, d’électricité et de soins de santé de qualité.

Selon lui, ce problème est dû au manque de bonne volonté des autorités en place.

Il a aussi parlé de la prolifération des grèves des fonctionnaires dans divers secteurs de l’administration publique, ainsi que la gratuité de l’enseignement qui bat de l’aile.

Pour lui, la taxe RAM imposée aux Congolais est « une grossière escroquerie ».

En outre, Martin Fayulu a dénoncé la politisation de la CENI et exigé le remplacement de son président Denis Kadima par un véritable membre de la société civile.

Parlant des échéances électorales de 2023, Martin Fayulu Madidi a invité la population à l’enrôlement massif, afin d’avoir des représentants dignes.

Samedi, Martin Fayulu a échangé avec la crème intellectuelle de Lisala au cours d’un Conférence-débat autour du thème : « La responsabilité de la jeunesse face à la situation socio-politique et économique du pays. »

Avant de quitter la Mongala ce dimanche, Martin Fayulu, qui se considère président élu en 2018, a lancé l’implantation de la Radio LAMUKA, en vue, a-t-il indiqué, de l’éveil de la conscience des populations de la Mongala.

(Avec RadioOkapi)