Trump et Poutine pour une «normalisation» des relations russo-américaines

Trump et Poutine pour une «normalisation» des relations russo-américaines

usa_trump_0Le président russe et le nouveau président américain élu se sont entretenus par téléphone ce lundi 14 novembre. Un premier échange depuis la victoire de Donald Trump à la présidentielle. Le Kremlin a annoncé qu’ils étaient d’accord pour «normaliser» les relations entre leurs deux pays.

Lors d’un entretien téléphonique, décidé « d’un commun accord » selon le Kremlin, Vladimir Poutine a félicité une nouvelle fois Donald Trump pour sa victoire et il s’est dit « prêt à nouer un dialogue avec la nouvelle administration sur un pied d’égalité, selon un principe de respect mutuel et sans que l’un interfère dans les affaires intérieures de l’autre ».

Donald Trump et Vladimir Poutine « ont partagé le même constat concernant l’état très peu satisfaisant des relations russo-américaines et se sont prononcés pour travailler ensemble activement à leur normalisation », toujours selon le Kremlin.

C’est le premier entretien par téléphone entre les deux hommes depuis l’élection de Donald Trump, même si le président russe avait adressé un télégramme de félicitations à Donald Trump.

Le chef de l’Etat russe et le président américain élu ont aussi parlé économie, soulignant l’importance de leurs liens commerciaux notamment.

Il a aussi été question de terrorisme et du règlement de la crise en Syrie, les deux hommes convenant de « la nécessité d’unir leurs efforts dans la lutte contre l’ennemi numéro un : le terrorisme international et l’extrémisme », rapporte encore Moscou. Il y a un espoir, avait dit le Kremlin après la victoire de Trump. Les relations entre Washington et Moscou sont très tendues en ce moment, du fait de leurs désaccords sur la crise syrienne et la guerre en Ukraine.

La Russie a été soupçonnée par les Etats-Unis d’avoir cherché à peser sur la campagne en faveur de Donald Trump en orchestrant une fuite de 20 000 messages de cadres du parti démocrate. De son côté, Trump a plusieurs fois loué les qualités de dirigeant de Vladimir Poutine et dit espérer avoir une « très bonne relation » avec lui.

Avec AFP