RDC: Ne Muanda Nsemi, le chef du mouvement polico-religieux Bundu dia Kongo arrêté à Kinshasa

RDC: Ne Muanda Nsemi, le chef du mouvement polico-religieux Bundu dia Kongo arrêté à Kinshasa

Ne Muanda Nsemi, chef du mouvement politico-religieux Bundu dia Mayala (BDM) est arrêté par les forces de la police et celle de l’armée ce vendredi après plusieurs heures de combats dans un quartier périphérique de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC).

Les éléments de la police ont donné l’assaut pendant la journée de ce vendredi après l’échec des négociations entre les autorités locales originaires du Kongo-Central et Ne Muanda Nsemi dont les autorités ont exigé sa reddition pacifique avec ses adeptes qui troublent l’ordre public depuis plusieurs mois à Kinshasa et dans la province du Kongo-Central.

Depuis plusieurs semaines, Ne Muanda Nsemi a menacé les autorités dans des vidéos enregistrées et lors des rassemblements qu’il organise depuis sa résidence à Kinshasa. Il a promis de lancer des attaques contre les habitants non originaires qui habitent et travaillent dans la province du Kongo-Central.

Au moins 14 personnes ont été tuées et huit autres blessés graves dans la nuit de mardi à mercredi lors de l’incursion de ces mêmes adeptes de Bundu dia Mayala (BDM) dans le territoire de Songololo en province Kongo-Central.

Les adeptes ciblaient la résidence de l’administration du territoire et les agents non originaires de services publics œuvrant notamment au poste de Lufu, à la frontière avec la République d’Angola.

Arrêté pour les même faits en 2017, Ne Mwanda Nsemi s’est évadé de la prison centrale de Kinshasa au mois de mai de la même année, lorsque ses adeptes ont attaqué le site pénitentiaire en pleine nuit. Depuis lors, le leader du mouvement BDM est resté introuvable jusqu’à l’année dernière.

(Avec Xinhua)