RDC: le général John Numbi sort de son silence et crache sur le président sortant Félix Tshisekedi (VIDEO)

RDC: le général John Numbi sort de son silence et crache sur le président sortant Félix Tshisekedi (VIDEO)

Qui est John Numbi?

Déclaré déserteur, ancien inspecteur général de la police et de l’armée, mis en cause pour son implication présumée dans l’assassinat du défenseur des droits de l’homme Floribert Chebeya Bahizire et de son chauffeur à Kinshasa en juin 2010, le général John Numbi « a quitté la RDC et s’est réfugié au Zimbabwe. Son chargé de sécurité, Lunda wa Ngoie a été arrêté ».

Sous sanctions des États- Unis et de l’union européenne (UE) pour des atteintes aux droits humains entre 2016 et 2018 sous la présidence de Joseph Kabila, dont il était l’un des principaux sécurocrates, l’officier craindrait des poursuites judiciaires après que certains policiers ont affirmé avoir participé à l’assassinat du directeur exécutif de l’ONG la Voix de sans voix Floribert Chebeya et son chauffeur Fidèle Bazana et accusé le général Numbi de l’avoir commandité.

Le général Numbi n’a jamais été poursuivi. Il avait comparu en tant que témoin au procès en première instance, en 2011, mais n’avait pas été appelé à la barre lors du procès en appel en 2015, qui a condamné à quinze ans de réclusion un colonel de police, Daniel Mukalay, toujours incarcéré à Kinshasa, et acquitté un capitaine. En première instance, trois policiers avaient en outre déjà été acquittés et trois autres, en fuite, condamnés à mort par contumace.

Après les témoignages des deux policiers congolais en « exil », Hergil Ilunga et Alain Kayeye Longwa, de nombreuses voix se sont élevées pour réclamer la réouverture du procès et des poursuites contre le général Numbi.

Depuis les aveux de ces policiers, le général Numbi serait le « suspect n°1 » et considéré comme celui qui a planifié l’assassinat de Floribert Chebeya, selon plusieurs ONG congolaises de défense de droits de l’homme qui ont appelé à son arrestation.

Le général Numbi a été démis en juillet 2020 de ses fonctions d’inspecteur général de l’armée par le président Félix Tshisekedi.

Bakolokongo