RDC: des responsables de la gestion des fonds anti-Covid suspectés de détournement, les détails troublants

RDC: des responsables de la gestion des fonds anti-Covid suspectés de détournement, les détails troublants

Des responsables de la gestion des fonds alloués à la riposte contre la Covid-19 sont mis en accusation par l’Inspection générale des finances (IGF) à l’issue d’une enquête qui remet en cause plusieurs personnes, dont des membres du gouvernement impliqués dans la chaîne de dépenses. À l’Inspection générale des finances, on persiste à dire que les gestionnaires de ces fonds ont du mal à justifier l’utilisation des 10 millions de dollars affectés par le gouvernement à la lutte anti-Covid-19.

Plusieurs hauts responsables, dont des membres du gouvernement, sont remis en cause dans cette enquête. D’après des sources judiciaires, le ministre de la Santé, Eteni Longondo, est parmi les personnalités soupçonnées de malversations financières pour, notamment, la surfacturation de soins et de services aux malades.

A ses côtés, son collègue des Finances. Il est cité pour avoir notamment ordonné le paiement de dépenses non facturées, selon une source proche de l’enquête. D’autres personnes soupçonnées sont, soit responsables à la Banque centrale, soit responsables de services rattachés au gouvernement, toujours selon nos informations.

Une correspondance qui émane de l’hôpital du Cinquantenaire de Kinshasa et adressée au ministre de la Santé avec copie à l’Inspection générale des finances est très révélatrice. L’établissement hospitalier renseigne qu’il a interné et soigné 268 malades atteints du Covid-19, pour un coût de 12 000 dollars par personne et une hospitalisation de plus ou moins vingt jours chacun.

Dépenses douteuses

Selon une source proche de l’enquête de l’Inspection générale des finances (IGF), les quelques 3 millions de dollars destinés à l’hôpital ont été payés, en espèce, au guichet, une pratique qui n’est pas autorisée par la loi. À cette irrégularité, s’ajoutent des dépenses douteuses, déclarées mais non justifiées par le ministère de la Santé, de deux millions de dollars. Parmi ces dépenses, l’achat d’ambulances pour 260 000 dollars dans le cadre du plan Covid, ambulances qui n’ont jamais été livrées, précise la source.

Selon le Premier ministre Ilunga Ilunkamba, plus de dix millions de dollars ont été débloqués depuis mars pour la riposte, mais le coordonnateur de la lutte contre la pandémie, le docteur Jean-Jacques Muyembe, assurait lui, la semaine dernière encore, n’avoir géré que 1,5 million de dollars. C’est pourquoi l’Inspection générale des finances a été chargée de s’intéresser de près à la gestion des fonds Covid-19.

En réunissant la presse, jeudi dernier, Jules Alingete, l’inspecteur général des Finances, est apparu rassurant, affirmant que la justice interpellera les personnes impliquées. C’est sur demande du président Tshisekedi que l’IGF avait lancé ses enquêteurs pour auditer comptes de plusieurs administrations.

Si le chef du gouvernement affirmait avoir débloqué de mars à juin, plus de 10 millions de dollars pour la riposte, le chef de la lutte contre la pandémie, Jean-Jacques Muyembe, assurait n’avoir géré qu’un peu moins d’1,5 million de dollars depuis l’apparition des premiers cas. Le ministre de la Santé, pour sa part, disait n’avoir géré que quelque 3 millions. Le tout dans un climat de grogne des agents et du personnel soignant non payés.

A cela s’ajoute, des allégations massives de listage de faux cas pour gonfler le budget.

Une copie de ce rapport a été remis, la semaine dernière, au président Félix Tshisekedi et au premier ministre Sylvestre Ilunga. Le travail le plus exhaustif a été déposé au parquet général près la cour de cassation pour des poursuites judiciaires.

Le ministre des Finances réagit

Remis en cause dans le décaissement des fonds par l’IGF, le ministre congolais des finances, Sélé Yalaguli, se dit surpris et assure n’avoir pas été complaisant face aux actes de mauvaise gestion décriés par l’IGF de la part notamment du ministère de la Santé.

(Bakolokongo avec Rfi)