La RDC demande au Zimbabwe l’extradition du général John Numbi

La RDC demande au Zimbabwe l’extradition du général John Numbi

En République Démocratique du Congo, le général John Numbi, ancien chef de la police et de l’inspection général des forces armées, est activement recherché par la justice militaire de son pays. Kinshasa a demandé, jeudi 15 décembre, aux autorités zimbabwéennes, son extradition dans le cadre de l’affaire de l’assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana, a-t-on appris vendredi.

On le croyait en Zambie, un moment annoncé en Afrique du Sud ou encore en Tanzanie… John Numbi séjourne finalement au Zimbabwe, d’après la justice militaire. Sous sanctions européennes et américaines pour atteintes aux droits de l’homme, cet ex-proche de l’ancien régime de Joseph Kabila avait pris fuite l’an dernier après de nouveaux développements dans le procès sur l’assassinat en 2010 du défenseur des droits de l’homme Floribert Chebeya et de son collaborateur Fidèle Bazana.

Par l’entremise du ministère des Affaires étrangères, Kinshasa a sollicité auprès de la République du Zimbabwe, l’extradition du général déserteur et ancien officier supérieur de la police congolaise, John Numbi. Le courrier du chef de la diplomatie congolaise Christophe Lutundula a été réceptionné vendredi à l’ambassade du Zimbabwe à Kinshasa. Le vice-Premier ministre demande à la représentation diplomatique de transmettre au bureau d’Interpol à Harare la commission rogatoire et le mandat d’arrêt international à l’encontre de John Numbi.

Un autre mandat avait été émis en 2021 et décerné notamment aux autorités zambiennes au moment où John Numbi était soupçonné d’y séjourner, mais ce mandat n’avait pas été exécuté, selon une source proche du dossier.

Plusieurs accusations

Kinshasa compte sur ses bonnes relations avec Harare pour une exécution sans faille. Le général était principalement recherché pour l’affaire Chebeya dans laquelle il a été présenté comme principal commanditaire du double meurtre.

Mais après des perquisitions dans ses résidences, que ce soit à Kinshasa ou à Lubumbashi, l’auditorat général des forces armées veut l’entendre sur d’autres charges. Il s’agit entre autres, selon plusieurs sources judiciaires, de la détention illégale d’armes et munitions de guerre, association des malfaiteurs, désertion à l’étranger et violation des consignes.

Le général John Numbi est poursuivi pour son implication présumée dans l’assassinat de l’activiste et fondateur de l’organisation non gouvernementale « la voix des Sans voix », Floribert Chebeya et de son chauffeur Fidel Bazana.

(Avec Agences)