La Corée du Nord se réjouit de la candidature de Donald Trump

La Corée du Nord se réjouit de la candidature de Donald Trump

trump_coree_du_nordLa Corée du Nord a fait l’éloge de Donald Trump via son site de propagande, qualifiant le candidat républicain à la présidentielle américaine de « sage politicien », indique Reuters jeudi 28 juillet.
La Corée du Nord a a affiché son soutien au candidat républicain américain Donald Trump via un site de propagande, le qualifiant de « candidat à la présidentielle avant-coureur » pouvant libérer les Américains vivant dans la peur quotidienne d’une attaque nucléaire par le Nord, selon l’agence de presse Reuters.

Un porte-parole nord-coréen a estimé que Donald Trump était un bon choix pour les électeurs américains le 8 novembre 2016. Il l’a qualifié de « sage politicien ».

Il considère en revanche qu’Hillary Clinton a la «grosse tête», notamment sur son projet d’appliquer à la Corée du Nord des sanctions pour résoudre la question des armes nucléaires sur la péninsule coréenne .

De son côté, Donald Trump a déclaré à l’agence de presse qu’il était prêt à parler au dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un pour essayer d’arrêter le programme nucléaire de Pyongyang, mais que la Chine devrait également aider à résoudre le problème.

Dans les deux cas, ces médias font allusion à la menace de Donald Trump de retirer les troupes américaines de Corée du Sud si Séoul n’assume pas davantage le coût de leur déploiement.Le candidat républicain s’est aussi dit favorable à la réouverture du dialogue avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un.

Séoul, « marionnette de Washington »

« Le gouvernement sud-coréen est incapable de masquer son angoisse lorsqu’il scrute de près la position du candidat présidentiel américain Donald Trump sur la politique coréenne », dit le Rodong.« C’est parce que quand Trump parle de politique étrangère, il évoque les troupes américaines en Corée du Sud et son resquillage en matière de défense », ajoute l’éditorial.

Près de 30 000 soldats américains sont déployés en Corée du Sud de manière permanente. Le Nord considère leur présence comme une provocation qui illustre la relation de « marionnette » existant selon lui entre Séoul et Washington. Les menaces de retrait de Donald Trump ont « surpris les domestiques qui considèrent les Etats-Unis comme leur maître », poursuit le journal.

Celui-ci s’amuse visiblement de la gêne de la Corée du Sud mais ne va pas jusqu’à soutenir la candidature du milliardaire. Le journal ne dit rien non plus sur ce qu’il pense de Donald Trump en tant que personnage politique.

Avec BFMTV