France: le convoi d’un mystérieux prince saoudien braqué à Paris, 250 000 euros dérobés

paris-policeLe convoi d’un prince saoudien a été attaqué dimanche soir à Paris par un commando armé très bien renseigné. Les malfaiteurs ont dérobé 250 000 euros ainsi que des « documents sensibles » avant de prendre la fuite.

L’attaque s’est déroulée dimanche 17 août, au niveau de la Porte de la Chapelle dans le 18e arrondissement de Paris. Le convoi d’un prince saoudien, composé de plusieurs voitures, était parti de l’ambassade d’Arabie saoudite pour se rendre à l’aéroport du Bourget situé à 15 km au nord de Paris, comme l’explique Europe 1. C’est lors de ce trajet, entre 21 heures et 22 heures, qu’un commando de huit hommes, armés de fusils d’assaut de type kalachnikov, est passé à l’action.

Aucun blessé n’est à déplorer, selon une source policière. Le préjudice déclaré est de 250 000 euros en petites coupures. Selon le quotidien Le Parisien, les agresseurs se sont également emparé de documents dits sensibles.

Ils ont pointé leurs armes vers le chauffeur, le forçant à s’arrêter. À l’intérieur de ce monospace Mercedes se trouvaient deux passagers supplémentaires, l’argent et des papiers importants dont la nature est inconnue, tout comme l’identité du prince. Les malfaiteurs ont alors pris le volant de la Mercedes avec ses trois occupants à bord avant de les relâcher un peu plus loin, d’après Le Figaro.

Un mode opératoire « rare »

La voiture braquée était un véhicule d’intendance, qui a été retrouvé brûlé, a précisé la source policière, tout comme les voitures utilisées par le commando pour intercepter le monospace.

« C’est assez inédit comme braquage, ils étaient manifestement informés, c’est assez rare comme mode opératoire », a-t-on souligné de même source. Aucun des auteurs du braquage n’a été interpellé pour le moment.

L’ambassade saoudienne n’a pas commenté ces informations. L’enquête a été confiée à la Brigade de répression du banditisme de la Police judiciaire parisienne.

Jeuneafrique.com