Finale Euro 2016 France-Portugal: Griezmann ou Ronaldo, pour qui le Ballon d’Or?

Finale Euro 2016 France-Portugal: Griezmann ou Ronaldo, pour qui le Ballon d’Or?

euro_2016_final_FR-PRLa finale de l’Euro 2016 mettra aux prises la France et le Portugal ce dimanche (21h). Meilleurs joueurs de leur équipe depuis le début de a compétition, Antoine Griezmann et Cristiano Ronaldo seront encore une fois très attendus. Avec comme enjeu supplémentaire pour eux, la quête du Ballon d’Or.
Peut-être qu’aucun des deux n’y pensera en rentrant sur la pelouse du Stade de France ce dimanche. Pas plus que les millions de téléspectateurs qui regarderont la finale de l’Euro 2016 entre la France et le Portugal (21h). Pourtant, en plus de décerner le titre de champion d’Europe, ce match déterminera sans doute aussi le nom du futur Ballon d’Or. Lionel Messi n’ayant gagné ni la Ligue des champions ni la Copa America cette saison, la bataille pour remporter le plus prestigieux des trophées individuels devrait se résumer à un duel entre Cristiano Ronaldo et Antoine Griezmann.

Trois fois vainqueur de ce Ballon d’Or (2008, 2013 et 2014), le Portugais part largement favori. Déjà car il a gagné la Ligue des champions cette saison, en battant en finale… l’Atlético de Madrid d’Antoine Griezmann. Et parce qu’il a encore réalisé une saison stratosphérique individuellement, avec 35 buts en Liga et 16 en Ligue des champions. Et si son Euro n’est pas incroyable pour l’instant, Ronaldo est tout de même décisif, avec trois buts, dont un en demi-finale face au pays de Galles (2-0).ronaldo_griezmann

Matuidi: « Si j’avais à voter, je voterais pour Griezmann »

Mais si Griezmann part avec du retard, une victoire des Bleus ce dimanche en finale, avec en bonus un ou plusieurs buts, renverserait la donne. Meilleur buteur de cet Euro avant la finale (six réalisations), « Grizi » sort aussi de sa meilleure saison en club, même s’il n’a pas gagné de titre, avec 22 buts en Liga et 7 en Ligue des champions.

« Oui, c’est un candidat crédible au Ballon d’Or au vu de sa saison, de ce qu’il fait dans cette compétition, a assuré Blaise Matuidi ce vendredi. Si j’avais à voter, je voterais pour lui. C’est exceptionnel ce qu’il fait. J’espère que ça va continuer jusqu’à dimanche, et même ensuite à l’avenir pour lui et pour nous. Toutes les nations n’ont pas la chance d’avoir un joueur de ce talent. On est content d’avoir un tel joueur avec nous. »

Seul hic, le vainqueur du Ballon d’Or n’est plus forcément membre d’une équipe qui gagne la grande compétition internationale de l’année. Le dernier à l’avoir été est Fabio Cannavaro en 2006, après la victoire de l’Italie à la Coupe du monde. Griezmann sait ce qu’il a à faire s’il veut mettre fin à cette « anomalie ». Et succéder à Zinedine Zidane, dernier Français vainqueur du Ballon d’Or. C’était en 1998, l’année du sacre mondial des Bleus…