Etats-Unis: le suspect des attaques de New York et du New Jersey arrêté

Etats-Unis: le suspect des attaques de New York et du New Jersey arrêté
suspect_new-yorkSelon les médias américains, le suspect recherché pour l’explosion de deux bombes samedi à New York et dans le New Jersey a été interpellé dans la ville de Linden.Un homme a été arrêté, lundi 19 septembre, dans le cadre de l’enquête sur les attaques à la bombe qui ont eu lieu au cours du week-end à New York et dans le New Jersey, selon les médias américains. La chaîne CNN diffuse des images de l’arrestation d’un homme, qui aurait été blessé dans une fusillade.
Selon les médias, qui citent de hauts responsables anonymes, l’homme interpellé est le suspect des attaques à Manhattan et dans le New Jersey, Ahmad Khan Rahami, un Afghan de 28 ans naturalisé américain, résidant à Elizabeth, dans le New Jersey, tout près de New York. Il aurait été arrêté dans la ville de Linden, à une quinzaine de kilomètres d’Elizabeth, après un échange de coups de feu avec la police.

L’arrestation d’Ahmad Khan Rahami a été confirmée par le maire de la ville d’Elizabeth. Selon le maire de Linden, cité par la chaîne MSNBC, le suspect a ouvert le feu sur les policiers au moment où ils s’approchaient de son véhicule. Aucune confirmation officielle n’a été apportée par les autorités américaines.

La police de New York et le FBI avaient lancé plus tôt lundi un avis de recherche à son encontre et le porte-parole de la police de New York, J. Peter Donald, avait tweeté une photo du suspect. Le maire de la ville, Bill De Blasio, interrogé sur la chaîne de télévision CNN, avait précisé que l’homme pouvait « être armé et dangereux ».

En début de soirée, M. De Blasio a indiqué qu’il n’y avait « pas d’autre individu à ce stade ». Le représentant du FBI William Sweeney a précisé de son côté ne disposer d’aucune information sur une éventuelle « cellule » terroriste opérant dans la ville.

Une série d’explosions

Le week-end a été marqué par une série d’attaques. La principale a eu lieu samedi soir avec l’explosion d’une bombe artisanale à New York, qui a fait 29 blessés dans le quartier animé de Chelsea. Un autre engin explosif a été retrouvé à proximité, qui n’a pas explosé. Cinq personnes ont déjà été arrêtées dimanche soir, à New York, en lien avec l’attaque de Chelsea.

new-york_explosion_suspectSamedi matin, une bombe avait également explosé à Seaside Park – à une centaine de kilomètres d’Elizabeth – dans le New Jersey, sur le parcours d’une course à pied organisée par les US Marines. L’explosion n’avait fait aucun blessé, la course ayant été retardée. Trois autres bombes artisanales ont été trouvées sur les lieux, qui n’avaient pas explosé. Des engins explosifs ont aussi été retrouvés dimanche soir à Elizabeth, dans l’une des gares qu’empruntent les passagers qui se rendent à l’aéroport.

Par ailleurs, dans le Minnesota, un homme a blessé samedi soir neuf personnes à l’arme blanche dans un centre commercial avant d’être abattu. Cette attaque a été revendiquée le lendemain par l’organisation terroriste Etat islamique.

Le président américain Barack Obama a appelé lundi à ne pas « succomber à la peur », promettant que « justice (sera) faite ». Il a précisé toutefois qu’il n’y avait « pour le moment aucun lien » entre les attentats dans le New Jersey et à New York et l’attaque à l’arme blanche survenue samedi dans le Minnesota.

Avec le Monde