Élections 2023 en RDC: bloquée par un problème de logistique, la CENI sollicite l’appui du Gouvernement

Élections 2023 en RDC: bloquée par un problème de logistique, la CENI sollicite l’appui du Gouvernement

La commission électorale indépendante en RDC, Céni, a demandé un appui logistique des autorités pour finaliser l’acheminement du matériel électoral dans les zones difficiles d’accès. Cette demande de la CENI intervient à moins de deux semaines de la tenue des élections en RDC.

Cette requête a été faite par le président de la Céni, Denis Kadima Kazadi, dans une correspondance, datée de mardi 5 décembre, adressé au président de la République et consultée par Anadolu.

« Je viens respectueusement auprès de votre haute autorités solliciter un appui logistique en termes de ressources aériennes supplémentaires afin de permettre à la commission électorale de finaliser l’acheminement du matériel et des équipements électoraux vers les sites à accès difficiles », déclare Kazadi dans la lettre.

« En effet cette période de déploiement du personnel, du matériel et des équipements destinés au vote coïncide, malheureusement, avec la campagne électorale, le déficit de desserte aérienne et la pénurie du carburant. Par conséquent la capacité de mobilité et d’intervention de la centrale électorale est très réduite », explique Kazadi ajoutant que « pour parer à cette situation la CENI a urgemment besoin de 4 Antonov 26 et de 10 hélicoptères afin d’être capable de déployer ses cargaisons dans les délais ».

Relayée sur les réseaux sociaux, cette correspondance n’a pas manqué d’attiser les doutes quant à la capacité de la Céni de tenir les élections dans les délais, soit le 20 décembre, comme elle n’a cessé de l’affirmer.

Le 20 décembre, près de 44 millions d’électeurs inscrits, sur une centaine de millions d’habitants, sont appelés à élire leur président, mais aussi à choisir parmi 25 832 candidats aux législatives, 44 110 candidats aux élections provinciales et 31 234 aux municipales.

La campagne pour la présidentielle qui opposera le président sortant Félix Tshisekedi, à 25 autres candidats, a officiellement démarré le 19 novembre.

(Avec Anadolu)