Donald Trump confirme la rencontre avec Kim Jong-un « début juin, ou avant »

Donald Trump confirme la rencontre avec Kim Jong-un « début juin, ou avant »
Kim Jong-un et Donald Trump.

Le président américain Donald Trump a confirmé mercredi que le chef de la CIA avait rencontré le leader nord-coréen Kim Jong Un lors d’une visite secrète à Pyongyang la semaine dernière, avant le sommet prévu entre les deux dirigeants.

« Mike Pompeo a rencontré Kim Jong Un en Corée du Nord la semaine dernière. La rencontre s’est bien déroulée et une bonne relation s’est établie. Les détails du sommet sont à l’étude », a déclaré Donald Trump sur Twitter. « La dénucléarisation sera un grand événement pour le monde, mais aussi pour la Corée du Nord », a-t-il ajouté.

Casse-tête pour le lieu du sommet

En train ou en avion ? En Asie ou dans un pays tiers neutre ? Les modalités de cette rencontre inédite sont un véritable casse-tête pour ses organisateurs.

Le leader suprême nord-coréen possède-t-il un « Air Kim One » ? Une photo de propagande montre Kim Jong-un dans le cockpit aux commandes d’un avion de ligne. Pourtant, personne ne sait si l’engin a jamais décollé. Cette question triviale fait partie de la longue liste d’interrogations en suspens, quelques semaines à peine avant le sommet historique prévu entre Donald Trump et le trublion Kim. Plus d’un mois après la décision fracassante du président américain d’accepter l’invitation surprise du « Maréchal », aucune date ni même localisation n’avait été fixée pour cette entrevue.

Cinq lieux sont à l’étude pour la réunion avec le dirigeant nord-coréen, a précisé le président américain mardi 17 avril depuis sa résidence en Floride.

Des discussions directes « à très haut niveau » ont déjà eu lieu avec Pyongyang, a d’ailleurs annoncé mardi le président américain Donald Trump.

Le sommet tant attendu entre les États-Unis et la Corée du Nord pourrait avoir lieu d’ici le début de l’été. Des discussions directes « à très haut niveau » ont déjà eu lieu avec Pyongyang, a d’ailleurs annoncé mardi le président américain Donald Trump, après avoir déclaré que sa rencontre historique avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un devrait avoir lieu « début juin, ou avant ». En recevant le Premier ministre japonais Shinzo Abe en Floride, le locataire de la Maison-Blanche a aussi affirmé que les deux Corées avaient sa « bénédiction » pour « discuter de la fin de la guerre ».

Cinq lieux sont à l’étude pour la réunion avec le dirigeant nord-coréen, a précisé le président américain, ajoutant que sa rencontre avec Kim représentait une vraie opportunité de « régler un problème mondial ». « Nous allons avoir des discussions avec Kim Jong-un très bientôt. Ce sera probablement début juin ou avant, si tout se passe bien », a-t-il annoncé depuis sa résidence de Mar-A-Lago. Ce sommet est très attendu, mais « il est possible que tout ne se passe pas bien et que ces discussions ne se tiennent pas », a toutefois prévenu Donald Trump.

« Les gens ne réalisent pas que la guerre de Corée n’est pas terminée »

Quant aux discussions entre les deux Corées, il a affirmé qu’il y était favorable. « Ils ont ma bénédiction pour discuter de la fin de la guerre. Les gens ne réalisent pas que la guerre de Corée n’est pas terminée. Elle est en cours en ce moment et ils sont en train de discuter de la fin de la guerre », a soutenu Donald Trump. Le président américain semble ainsi confirmer que le sommet du 27 avril entre Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in pourrait évoquer un possible traité de paix pour remplacer l’armistice qui a mis fin aux hostilités sur la péninsule en 1953.

(Bakolokongo avec Agences)