Bénédiction des couples homosexuels: le cardinal Fridolin Ambongo crache sur « l’Occident » et rejoint le président Poutine

Bénédiction des couples homosexuels: le cardinal Fridolin Ambongo crache sur « l’Occident » et rejoint le président Poutine

Lors d’un rassemblement organisé dans la banlieue de Kinshasa, la capitale congolaise, mardi 16 janvier, le cardinal Fridolin Ambongo estime que l’Occident est en « perte de vitesse ». Justifiant le refus des évêques africains de bénir les couples homosexuels, il affirme que, en dehors de « quelques cas isolés », l’homosexualité « n’existe pas » sur le continent africain.

« Comme l’Occident n’aime pas les enfants, ils [les Occidentaux, NDLR] veulent s’attaquer à la cellule de base de l’humanité qui est la famille. » Cette charge est signée du cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa (RD-Congo) et président du Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (Sceam). Ces propos peuvent être entendus dans un enregistrement d’une allocution du cardinal, tenue mardi 16 janvier à l’occasion d’un rassemblement du mouvement Famille chrétienne à Kinshasa.

Dans cet audio authentifié par des participants à cette rencontre et qui a beaucoup circulé en Afrique à travers les réseaux sociaux, le président du Sceam est sans concession contre « l’Occident », en « perte de vitesse en termes de valeur », selon lui. « Comme ils n’aiment pas les enfants, même pour faire tourner leur économie, ils [les Occidentaux, NDLR] sont obligés d’aller chercher les gens à l’extérieur. » « Petit à petit, ils vont disparaître », assure le cardinal congolais. « Nous leur souhaitons bonne disparition », lance-t-il, suscitant les rires de son auditoire.

(Avec La Croix| Article intitulé: Bénédiction des couples homosexuels: la charge du cardinal Ambongo contre « l’Occident »)

Les évêques d’Afrique disent non à la bénédiction des couples homosexuels en Afrique: le Cardinal Fridolin Ambongo parle au nom de l’Afrique tout entière.