Congo hold-up: l’entourage de Joseph Kabila réagit aux accusations

Congo hold-up: l’entourage de Joseph Kabila réagit aux accusations

Après la publication vendredi 19 novembre 2021 des révélations de ‘la plus importante fuite de documents bancaires d’Afrique’ par des médias internationaux dénommée «Congo hold-up» accusant l’ancien président Joseph Kabila et son premier cercle de détournement de centaines des millions de dollars en complicité avec  BGFIBank RDC, l’entourage de l’ancien président congolais a réagi.

En effet, Barbara Nzimbi, la chargée de communication de Joseph Kabila a réagi, par un Communiqué de Presse, aux accusations de Congo Hold-up. Elle dénonce  «une fixation haineuse» de certains médias et associations sur la personne de Joseph Kabila, sénateur à vie.
 
Barbara Nzimbi a évoqué les grandes réalisations de Joseph Kabila pendant qu’il était président de la République, épinglant ainsi «la pacification et la réunification de la République démocratique du Congo, la Constitution de 2006, la démocratisation avec trois cycles électoraux, la relance économique et l’alternance pacifique historique».

«Le peuple congolais est appelé à ne pas succomber à cet énième tentative de décrédibilisation et non la dernière, à demeurer dans la vigilance tous azimuts et dans la sagesse patriotique face à cet acharnement injustifié des puissances occultes qui n’ont jamais digéré les choix courageux de souveraineté opérés sous la présidence de Joseph Kabila, notamment en matière électorale et minière», souligne le communiqué.

«Pourquoi une coalition des médias et Ong pour ces investigations ? Pourquoi rattacher à tout prix les structures en cause, pourtant autonomes à la personne de Kabila ? Faut-il à tout prix enterrer l’homme et son héritage», s’interroge, de son côté, Néhémie Mwilanya, l’ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila.

Ci-dessous, le Communiqué de Presse:

Communiqué de Presse de Joseph Kabila aux accusations de