Salaires en RDC: les syndicats menacent d’une grève générale

Salaires en RDC: les syndicats menacent d’une grève générale

En RDC, agents de l’Etat et autres travailleurs du secteur privé menacent de décréter début avril prochain une grève générale illimitée. Ils accusent le gouvernement de ne pas se soucier le moins du monde des conditions sociales déplorables des populations. Les syndicats ont déposé leurs préavis de grève sur la table du premier ministre Samy Badibanga qui a jusqu’au début du mois d’avril prochain pour désamorcer la grève.
Dans leurs préavis de grève, L’Intersyndicale nationale du Congo et la Dynamique des regroupements socio-professionnels, les deux principales coalitions des syndicats de la RDC, brossent un tableau sombre de la situation sociale des travailleurs.

Selon Guy Kuku, président de la Confédération démocratique du travail et coordonnateur de l’Intersyndicale nationale, depuis le dernier Smig [salaire minimum interprofessionel] qui était de trois dollars en 2008, les travailleurs ont perdu au moins cinquante % de leur pouvoir d’achat. « Et le dollar, à cette époque-là, équivalait à 550 francs congolais, précise Guy Kuku. A ce jour, le dollar se négocie aux alentours de 1360 francs congolais. Un fonctionnaire a un salaire de 60 000 francs congolais, moins de 50 dollars. Nous avons aussi droit à la vie. Il n’y a rien de politique à demander une augmentation du Smig ou de réajuster le Smig.

Selon le coordonnateur de l’Intersyndicale nationale, depuis trois ans, leurs organisations cherchent à rencontrer le chef de l’E tat, mais sans y parvenir.

Rfi

bakolokongo