RDC: en meeting au Camp Luka à Kinshasa, Martin Fayulu toujours combatif

RDC: en meeting au Camp Luka à Kinshasa, Martin Fayulu toujours combatif

Une semaine après la réunion des leaders de Lamuka à Lubumbashi, Martin Fayulu, qui revendique toujours à la victoire à la présidentielle de décembre 2018, a tenu un meeting à Kinshasa pour, dit-il, tenir éveillé ses militants. C’est un terrain qu’il connaît, le Camp Luka. Ses meetings ici connaissent toujours un grand succès. Il est venu dire à ses militants qu’il n’abandonnera pas le combat de la vérité des urnes.

« La vérité des urnes va être révélée »

« Quoi qu’ils fassent la vérité des urnes va être révélée. N’est-ce pas comme ça ? Il ne faut pas avoir peur », a lancé à ses supporters Martin Fayulu. Et ce, même plusieurs mois après la tenue des élections. « Cela fait sept mois depuis les élections, est-ce que la flamme s’est éteinte ? », a-t-il poursuivi.

Martin Fayulu s’est une fois de plus attaqué à l’ancien président Joseph Kabila qu’il accuse d’utiliser la corruption pour, dit-il, maintenir son système, même après les élections. Il a également apporté son soutien publiquement à Jean-Jacques Muyembe, nouveau coordonnateur de la riposte contre Ebola, qui sévit dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Quel avenir pour la plateforme Lamuka ?

« On a placé là docteur Muyembe. C’est lui qui avait combattu Ebola à Bikoro. C’est un fils du pays qui s’y connaît. Il faut le suivre », a expliqué le candidat à l’élection présidentielle de 2018.

Martin Fayulu ne s’est, par ailleurs, pas apesanti sur l’avenir de la plateforme Lamuka qu’il codirige avec Jean-Pierre Bemba, Moise Katumbi et Adolphe Muzito.


Ce qu’il faut retenir du meeting de Martin Fayulu au Camp Luka

Martin Fayulu a retrouvé ses militants de Kinshasa. Pour sa première sortie post réunion du presidium, il est revenu sur ses thématiques favorites et apporté son soutient à la riposte contre Ebola.

1/Il s’est attaqué à Kabila : « A la CENI, à la Cour Constitutionnelle, ils ont mis l’argent en avant-plan. Kabila a pris leur mesure. Il s’est dit que je veux les avoir avec la corruption. C’est ce qui fait que les choses se passent comme elles se passent ».
2/Il a évoqué le tribalisme : « Nous ne connaissons pas ce que c’est que le tribalisme. S’il y a quelque chose que Mobutu nous a légué, c’est l’unité nationale. Il faut faire attention ».
3/Il s’est attaqué à la CENI : « il a envoyé des gens pour détruire les résultats qui se trouvent dans les machines positionnées dans les antennes provinciales ».
4/Il a défendu la vérité des urnes : « ces résultats doivent sortir même après des années. Ces données ne doivent pas être altérées. Ce sont des archives. Quoi qu’ils fassent, la vérité des urnes sera révélée ».
5/Il a soutenu Docteur Muyembe : «  On nous a placé Docteur Muyembe.  C’est lui qui a terminé Ebola à Bikoro. C’est un digne fils du pays et connaît bien ce domaine là. Il faut le soutenir ».

L’Intégralité du meeting de Martin Fayulu au Camp Luka à Kinshasa le dimanche 4 août 2019

(Avec Rfi et Actualité.cd)