Position britannique sur Gaza: un membre du gouvernement démissionne

gb-demissionSayeeda Warsi, première femme musulmane secrétaire d’Etat au Royaume-Uni, a annoncé ce mardi sa démission, expliquant être opposée à la position du gouvernement de David Cameron sur l’opération militaire israélienne à Gaza, qu’elle juge « moralement indéfendable ». Cette démission révèle au grand jour les dissensions chez les travaillistes britanniques sur cette question.

Avec notre correspondant à Londres, Eric Albert

« C’est avec un profond regret que j’ai écrit ce matin au Premier ministre pour lui remettre ma démission. Je ne peux plus soutenir la politique du gouvernement sur Gaza », a écrit Sayeeda Warsi sur Twitter, réseau social sur lequel elle a également publié une copie de sa lettre de démission. C’est une grosse surprise politique, à Londres. Cette fille d’immigré pakistanais, qui a grandi dans le nord de l’Angleterre, près de Leeds, était la première femme musulmane à accéder au Conseil des ministres.

Depuis, elle était redescendue en grade, pour devenir simple secrétaire d’Etat en charge des Questions religieuses. Mais Sayeeda Warsi est restée une figure connue de la vie politique britannique.

Dissensions aussi au sein du Parti travailliste

 

 

Elle démissionne pour protester contre la politique du gouvernement britannique vis-à-vis de l’opération israélienne à Gaza. Sayeeda Warsi estime que David Cameron n’a pas fait assez pour dénoncer les bombardements d’Israël. Celui-ci a pris une position qui renvoie dos à dos Israël et Hamas, sans jamais dénoncer une réponse qui serait disproportionnée de la part d’Israël.

Depuis quelques semaines, des critiques se font entendre au sein de l’opposition britannique et de quelques députés conservateurs. Ces tensions éclatent maintenant au grand jour. Dans sa lettre de démission, Sayeeda Warsi affirme que la position britannique est « moralement indéfendable et pas dans l’intérêt de long terme du Royaume-Uni ».

RFI

bakolokongo