Nouvelle vague d’expulsions de Congolais vivant en Angola

Nouvelle vague d’expulsions de Congolais vivant en Angola

Une nouvelle vague de Congolais refoulés d’Angola est arrivée ces derniers jours dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo, a-t-on appris vendredi auprès d’un responsable local.

« Plus de 3.000 personnes refoulées d’Angola sont arrivées depuis trois jours dans le territoire de Kahemba, province du Kwango », a déclaré à l’AFP Séverin Mubanga, administrateur du territoire de Kahemba.

Parmi les déplacés se trouvent « des femmes enceintes, des enfants, des malades, qui sont dépourvus de moyens », a-t-il ajouté.

Le territoire de Kahemba est situé à environ 110 km de la frontière avec l’Angola.

En octobre 2018, les autorités angolaises avaient affirmé qu’environ 380.000 migrants clandestins, pour la plupart originaires de la RDC voisine, avaient quitté l’Angola en moins d’un mois au terme de l’opération « Transparence » de lutte contre le trafic du diamant.

Kinshasa qui avait avancé le chiffre de 200.000 Congolais expulsés dont 30.000 « brutalement » et avec des « pertes en vies humaines », avait alors fait part de « toute son indignation ».

Lors de sa visite à Luanda en février, le nouveau président congolais Félix Tshisekedi avait demandé aux autorités angolaises de prévenir le gouvernement de la RDC de toute décision d’expulsion de ses ressortissants.

(Avec Afp)