L’opposant Moïse Katumbi obligé de reporter de nouveau son meeting à Goma

L’opposant Moïse Katumbi obligé de reporter de nouveau son meeting à Goma

« Faute d’autorisation » d’atterrir, l’opposant Moïse Katumbi a annoncé lundi le report d’une réunion publique qu’il voulait tenir à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, trois semaines après son retour de trois ans d’exil.

« Je devais arriver à #Goma ce lundi à midi mais faute d’autorisation, je suis encore contraint de reporter », a écrit sur Twitter l’ex-gouverneur du Katanga passé dans l’opposition en 2015 sous le régime de l’ancien président Joseph Kabila.

M. Katumbi n’a pas obtenu l' »autorisation de survol et d’atterrissage », a précisé son entourage à l’AFP.

« Il l’a envoyée (sa demande d’autorisation) le 6 juin. Il n’a eu aucune réponse malgré l’accusé de réception de l’autorité de l’aviation civile », précise son entourage.

« Je m’excuse auprès de la population venue m’accueillir ! Je la remercie et lui demande de ne pas se décourager. Ce n’est que partie remise. Je reste de coeur avec vous! », a ajouté l’opposant.

Des sympathisants ont commencé à quitter l’aéroport de Goma où ils étaient venus l’accueillir, ont constaté des correspondants de l’AFP.

M. Katumbi est le coordonnateur de la plate-forme d’opposition Lamuka qui a soutenu l’opposant Martin Fayulu à l’élection présidentielle du 30 décembre.

Il a promis d’incarner une opposition « exigeante » et « républicaine » face au nouveau président Félix Tshisekedi, lié par un accord de coalition à son prédécesseur Joseph Kabila.

(Avec Afp)