Les Etats-Unis, l’UE et l’UA appellent à des résultats « conformes au vote du peuple congolais »

Les Etats-Unis, l’UE et l’UA appellent à des résultats « conformes au vote du peuple congolais »

Les Etats-Unis ont appelé jeudi les autorités électorales de République démocratique du Congo (RDC) à « respecter » le choix des Congolais qui se sont rendus aux urnes pour désigner le nouveau président, en publiant des résultats « exacts ».

« Ceux qui sapent le processus électoral, menacent la paix, la sécurité ou la stabilité de la RDC, ou bénéficient de la corruption risquent de ne plus être les bienvenus aux Etats-Unis ou d’être interdits d’accès au système financier américain », a prévenu le département d’Etat américain dans un communiqué.

Dans une déclaration faite vendredi 4 janvier à Washington, le porte-parole adjoint du Département d’Etat américain, Robert Palladino, a cependant invité la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à publier de « vrais résultats » du scrutin.

Robert Palladino se dit préoccupé par la décision prise par la CENI de refuser l’accréditation des observateurs internationaux et la confusion qui a régné autour de l’emplacement des bureaux de vote, l’affichage de listes électorales, la livraison tardive de documents ainsi que la « décision malheureuse » de reporter les élections à Beni, Butembo et à Yumbi.

Le porte-parole adjoint du Département d’Etat américain affirme que, malgré ces entraves, « des millions de Congolais à travers la RDC se sont rendus aux urnes pacifiquement le jour des élections pour voter et faire entendre leurs voix. » Il demande à ce que les résultats que la CENI s’apprête à publier dimanche 6 janvier « soient exacts et correspondent (à ceux) annoncés dans chacun des 75.000 bureaux de vote de la RDC. »

Le service diplomatique de l’Union européenne a lancé un appel vendredi à ce que les résultats des élections en République démocratique du Congo, toujours attendus, soient « conformes au vote du peuple congolais ».

« L’UE s’associe aux appels, entre autres de la mission d’observation électorale de l’Union Africaine et du président de la Commission de l’UA, afin que les résultats dont la proclamation est attendue soient conformes au vote du peuple congolais », a déclaré une porte-parole du service d’action extérieure de l’UE dans un communiqué.

Un peu plus tôt dans la journée vendredi, le président de la Commission de l’Union africaine, avait estimé dans un message sur Twitter que « le respect des résultats de l’élection (était) crucial ».

Pour l’UE, la RDC se trouve « à un moment historique vers une transition démocratique ». L’Union s’est dite « prête à accompagner ce processus en étroite concertation avec ses partenaires, en particulier onusiens et africains ».

Le représentant de l’UE en RDC avait quitté le pays juste avant les élections du 30 décembre, sur ordre de Kinshasa, une mesure que la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini avait qualifié d' »arbitraire » et de « contre-productive ».

Le pays attend désormais la proclamation du successeur du président Joseph Kabila, au pouvoir depuis près de 18 ans.

(Avec Agences)

bakolokongo