Le Maroc, le Nigeria, le Mali et l’Ouganda qualifiés pour la Coupe d’Afrique des nations 2019

Le Maroc, le Nigeria, le Mali et l’Ouganda qualifiés pour la Coupe d’Afrique des nations 2019

Quatre pays ont ajouté samedi leur nom à la liste des qualifiés pour la Coupe d’Afrique des nations 2019, prévue du 15 juin au 13 juillet au Cameroun: le Maroc, le Nigeria, l’Ouganda et le Mali.

Les Marocains avaient fait l’essentiel du travail la veille en battant le pays hôte (2-0). Mais c’est samedi, grâce à la victoire des Comores sur le Malawi (2-1), que les hommes d’Hervé Renard ont officiellement décroché leur billet.

Le technicien français se qualifie pour une sixième Coupe d’Afrique de rang, aux commandes d’une quatrième nation, après celles avec la Zambie (2010, 2012, 2013), la Côte d’Ivoire (2015) et le Maroc (2017).

Le Nigeria, trois fois vainqueurs du tournoi continental (1980, 1994, 2013) mais absent des deux dernières éditions de la CAN, a lui assuré son billet en faisant match nul sur le terrain de l’Afrique du Sud (2-1).

Le Mali, toujours invaincu, a décroché sa qualification, la 7e de suite, grâce à une victoire au Gabon (1-0) avec un but du Rémois Moussa Doumbia.

Les Gabonais, désormais troisièmes du groupe C, devront obligatoirement s’imposer au Burundi lors de la journée pour décrocher leur ticket, sans quoi le dernier billet du groupe reviendrait au Burundais, actuellement deuxièmes avec deux points d’avance.

Enfin, l’Ouganda sera au rendez-vous de la CAN pour la deuxième fois d’affilée, après sa victoire sur le Cap Vert (1-0).

Les Ougandais, dirigés par le Français Sébastien Desabre, comptent 13 points en cinq matches dont quatre succès. Il s’agit de la 7e participation des Grues de l’Ouganda, finalistes de l’édition 1978.

Ces quatre pays rejoignent le Sénégal, Madagascar, la Tunisie, l’Egypte, ainsi que le Cameroun (organisateur), ce qui forme une liste de 8 qualifiés sur 24 pour la compétition continentale.

Dès dimanche, ils pourraient être rejoints entre autres par l’Algérie, le Zimbabwe, la Guinée et la Côte d’Ivoire.

(Avec AFP)

bakolokongo