La Russie justifie l’envoi d’une centaine de militaires et 35 tonnes de matériel au Venezuela

La Russie justifie l’envoi d’une centaine de militaires et 35 tonnes de matériel au Venezuela

Après Washington, c’est au tour de Juan Guaido, chef de file de l’opposition au Venezuela, de dénoncer la présence de militaire russe à Caracas. Cette présence constitue une « violation de la Constitution », a notamment déclaré Juan Guaido, qui s’est auto-proclamé président du pays en janvier dernier, et qui est soutenu par Washington. A Moscou, on se défend de vouloir attiser les tensions au Venezuela et les autorités russes ont justifié l’envoi d’hommes et de matériel à Caracas.

C’est une déclaration très ferme de la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères : « La Russie renforce sa coopération avec le Venezuela, explique Maria Zakharova, et elle le fait dans le cadre très strict de la Constitution et de la loi ».
Pour justifier l’arrivée à Caracas de deux avions russes transportant du matériel et plusieurs dizaines de militaires, la diplomate évoque les accords de coopération militaire conclus avec le Venezuela au début des années 2000. Et d’ajouter que cette coopération ne nécessite aucune « approbation supplémentaire » de la part du Parlement vénézuélien. Une réponse aux critiques de Juan Guaido qui accuse le président vénézuelien d’avoir violé la Constitution de son propre pays en invitant des militaires étrangers sans l’accord de son Parlement.
La Russie se justifie, et elle assume donc l’envoi de ce matériel et de ces hommes. Accusée par Washington « d’attiser les tensions » au Venezuela, elle répond en affirmant que ce sont les Etats-Unis qui cherchent à provoquer un coup d’Etat à Caracas. 
Pour Moscou, cette nouvelle joute verbale avec Washington est aussi est une manière de marquer, une fois encore, son soutien à Nicolas Maduro, dans le bras de fer qui l’oppose à Juan Guaido et à son allié américain.
(Avec Rfi)

bakolokongo