Kasaï-Oriental: le chef coutumier de Bena Mpunga tué par des hommes armés

Kasaï-Oriental: le chef coutumier de Bena Mpunga tué par des hommes armés

Le chef de groupement de Bena Mpunga, dans la chefferie de Bakwa Kalonji au Kasaï-Oriental a été tué par balle, vendredi 9 juin dans la matinée, par des hommes armés non identifiés. Le décès du chef Kalala Muzembe a créé la panique à Kalonji-sud, poussant la population à s’enfuir vers la forêt, selon des sources locales. La société civile en appelle à une action urgente des autorités.

Le président de la société civile sous coordination de Tshilenge, Jean-Claude Ngandu, a témoigné à Radio Okapi:

«Des gens armés, au nombre de vingt, sont entrés dans le groupement de Bena Mpunga. Ils ont commencé d’abord par bruler les cases. [Ils sont] arrivés chez le chef de groupement de Bena Mpunga, Kalala Muzemba. A sa sortie, l’une de ces personnes a tiré directement  sur le chef de groupement, qui décédé sur place. Et celui qui a tiré sur lui, c’est l’enfant de son frère, mais qui est rival, prétendant au même pouvoir coutumier.»
Le chef coutumier est mort et la population locale s’est retranchée en brousse. «A Bena Tshisuaka, toute la population vit en clandestinité; à Kakona, la population est en fuite; du côté de Bakwa Tshimanga, c’est la même chose», selon la même source.

«Aucune autorité ne s’est jusque-là présentée» sur le lieu, a poursuivi M. Ngandu, redoutant «le spectre d’apparition de la milice de Kamuina Nsapu» dans la région.

Il a par ailleurs demandé aux autorités de prendre les dispositions nécessaires et urgentes pour sécuriser la population locale.  Les autorités, selon lui, devraient s’impliquer pour mettre fin tensions sociales liées à la contestation de pouvoir coutumier dans la chefferie de Bakwa Kalonji.​

Avec Radiookapi