Kananga: la commune de Nganza se vide après des coups de feu

Kananga: la commune de Nganza se vide après des coups de feu

Les habitants de Nganza, à Kananga (Kasaï-Central), abandonnent leurs maisons, depuis tôt ce matin, à la suite des coups de feu entendus la nuit dernière dans leur commune.

Des sources concordantes renseignent que ces populations se ruent vers les communes de Ndesha, Lukonga et le centre-ville de Kananga pour se mettre à l’abri.

Selon les mêmes sources, les habitants de Nganza craignent également les éventuelles représailles des forces de l’ordre après la mort de plusieurs policiers tués la semaine dernière dans la localité de Kamuesha.

Des témoins  indiquent que des militaires, venus de Kinshasa, mènent une opération de ratissage dans la commune de Nganza pour dénicher des présumés miliciens.

Sur leur chemin, aux alentours des bureaux de l’UNICEF, certaines familles de Nganza en mouvement sont bloquées par les forces de l’ordre et forcées à retourner chez eux,  signalent-ils.

Les activités sont paralysées dans la ville de Kananga où la plupart des commerces sont fermés. Il en est de même pour les marchés.

Les crépitements des balles ont repris de manière sporadique aux alentours de 11 heures locales dans le quartier Kamayi, dans la commune de Nganza.

Pour rappel, le porte-parole de la Police nationale congolaise, colonel Pierrot Mwana Mputu,

La police a annoncé le week-end dernier la mort de trente-neuf policiers tués dans une embuscade tendue, selon elle, par les présumés miliciens Kamuina Nsapu, à Kamuesha, dans la province du Kasaï-Central.

Radiookapi

bakolokongo