Foot – CAN 2019: le Congo-Brazzaville se porte candidat pour l’organisation

Foot – CAN 2019: le Congo-Brazzaville se porte candidat pour l’organisation

Le vice-président de la Confédération africaine de football (CAF), Constant Omari, a annoncé la candidature du Congo à l’organisation de la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN).

Selon lui, ce pays d’Afrique centrale, vainqueur de la CAN 1972 et organisateur des Jeux africains 2015, veut remplacer le Cameroun pour l’organisation en 2019 de la CAN. Le tournoi africain de football ne s’est jamais déroulé sur son sol.

« Le Congo-Brazzaville nous a écrit pour organiser la CAN 2019 », a déclaré Constant Omari à Radio France Internationale.

« Notre secrétaire général, Anthony Baffoe, m’a dit qu’il allait me parler d’un deuxième candidat », ajoute-t-il. « Il y a des choses qui se passent à la table et des négociations qui se déroulent sous la table », révèle Constant Omari, faisant allusion aux tractations entre la CAC et certaines fédérations de football, en vue du choix de l’hôte du prochain tournoi continental.

« Par certains canaux, il y a déjà eu des contacts officiels entre la Côte d’Ivoire et le Cameroun », affirme Constant Omari.

Le Maroc est considéré comme le candidat favori pour organiser la compétition, qui a été retirée au Cameroun en raison de retards dans les préparatifs et de problèmes de sécurité.

Mais le vice-président de la CAF semble minimiser l’intérêt marocain pour l’accueil du tournoi.

« Officiellement, aucun acte de candidature n’a été déposé auprès de la CAF », précise-t-il.

L’Egypte a déclaré qu’elle n’était pas candidate à l’organisation de la CAN 2019. Elle affirme qu’elle « ne va pas concurrencer un autre pays arabe ».

Le retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun pourrait avoir un impact sur les éditions ultérieures de la compétition.

Lundi, le président de la CAF, Ahmad, a dit que le Cameroun pourrait accueillir l’édition 2021, qui a été confiée à la Côte d’Ivoire, laquelle pourrait remplacer la Guinée, désignée pays hôte de l’édition 2023.

La Côte d’Ivoire a dénoncé un tel scénario, affirmant que « personne à la Fédération ivoirienne de football n’a été contacté ou approché par la CAF ».

(Avec BBC)

bakolokongo